Le boss de la FIBA : « Je suis presque certain que pour la première fois nous aurons une femme arbitre à la Coupe du monde masculine »

Dans une interview avec Amarisa, le secrétaire-général de la Fédération Internationale (FIBA), Andreas Zagklis, évoque l’arbitrage et notamment la montée de niveau des arbitres femmes.

Le reproche fait souvent à la FIBA est que les arbitres d’Euroleague sont actuellement interdits de matches des équipes nationales. Voici ce que Andreas Zagklis répond sur le sujet :

« Il y a différents paramètres. Les plaintes sont partout et dans toutes les compétitions. Les plaintes ne sont pas le critère. Notre directeur en Europe, Kamil Novak, a examiné nos archives et nous avons constaté que la plupart des plaintes avaient été déposées en 2015, lorsque tous les arbitres étaient disponibles pour les compétitions. Il faut savoir qu’il y a une « armée » de gens derrière les arbitres qui travaillent en soutien. Ils analysent les matchs, préparent les arbitres pour les prochains matchs et font les évaluations. C’est très important car ce sont les mêmes personnes avec qui les arbitres travaillent toute la saison dans la Basketball Champions League (BCL), l’Euroleague féminine, dans toutes les compétitions FIBA. C’est un modèle qui, tant que cette situation institutionnelle existe, ne changera pas. Je ne vous cache pas que nous investissons dans la formation des arbitres. Il y a un niveau sans précédent dans leur formation. Le suivi de l’état physique et psychologique est également sans précédent. Ce ne sont pas seulement les règles, mais aussi l’homogénéité des critères qui compte. »

Le secrétaire-général se félicite que les femmes arbitres sont de plus en plus nombreuses à haut niveau.

« La vérité est que pour la première fois à la Coupe du monde féminine, il y a eu une augmentation significative du pourcentage d’arbitres féminins. Aux Jeux olympiques de Tokyo, nous avons également vu, pour la première fois, une femme arbitre siffler un match masculin. Cela augmente rapidement, tant en nombre qu’en qualité. Nous avons encore beaucoup de marge de progression et je suis presque certain que pour la première fois de l’histoire, nous aurons également une femme arbitre à la Coupe du monde masculine. J’ai vu de très bons arbitres féminins dans les championnats continentaux. Nous sommes satisfaits du pourcentage d’augmentation, mais pas encore des chiffres absolus. Il y a actuellement un programme spécial « She Refs » en cours. C’est la première fois que je le dis publiquement, que la FIBA ​​​​prépare également un programme spécial pour les femmes arbitres et comment elles peuvent mieux gérer la période de grossesse, avant, pendant et après. Le but est qu’elles reviennent encore plus fortes. Nous avons également enregistré une augmentation d’environ 40 % du nombre d’arbitres féminins autorisés à siffler à tous les niveaux. Je crois que cette augmentation se poursuivra en 2023. La coopération avec la NBA est importante, car des arbitres licenciés par la FIBA ​​participent à la Summer League, mais aussi des arbitres NBA et G-LEAGUE viennent au cours de l’année pour la BAL. »

Photo : FIBA

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019