Coupe du Monde : Le seul Argentin heureux de l’élimination de l’Argentine

L’Argentin Nestor « Che » Garcia a célébré la qualification à la Coupe du Monde de la République Dominicaine aux dépens de l’Argentine, pour une bonne raison : il en est le coach.

C’est une situation très paradoxale pour Le Che, 58 ans, puisqu’il avait été auparavant et pendant quelques mois, le coach de la sélection argentine avant de se faire mettre à l’écart juste avant l’Americup 2022. Il a assuré que cette qualification n’avait pas pour lui le goût de la revanche.

« Ils m’ont licencié parce qu’ils devaient me licencier. Les décisions sont comme ça. Seules deux personnes savent pourquoi je ne suis plus dans l’équipe argentine : ni moi ni cette personne ne le dira jamais. Les pactes sont des pactes », a-t-il déclaré dans une interview à Radio La Red .

Le départ controversé de Nestor Garcia de l’équipe argentine n’avait pas étonné dans le cercle du basket argentin où il se savait que le lien entre le coach et ses joueurs avait été rompu. En coulisses, on lui reprochait un « comportement inapproprié » à l’hôtel, devant les joueurs, la rumeur voulait qu’il ait découché de nombreuses nuits, l’absence à une séance d’entraînement et même la méthode inhabituelle qu’il a choisie pour diriger le dernier match, ce qui avait causé un malaise dans le groupe. 

L’annonce de son départ a obéi toutefois à un curieux timing puisqu’elle est intervenue un jour après la victoire de l’albiceleste contre les Bahamas, précisément pour les qualifications à Coupe du monde, et quatre jours avant le début de l’Americup au Brésil, au cours de laquelle l’Argentine a soulevé le trophée, avec Pablo Prigioni sur le banc.

« Je n’ai absolument rien de mal dans mon cœur ou dans ma tête pour tout ce que j’ai vécu, je pense à maintenant, à l’avenir et c’est une étape très importante dans ma carrière. Dans le sport, il se passe des choses très étranges, sur le terrain c’est 5 contre 5. Je suis un grand croyant, et je le dis avec Dieu qui me regarde : mon rêve était que nous et l’Argentine nous nous qualifiions », a t-il déclaré, concluant : « Je suis Argentin, et pour tout ce que cette équipe a fait historiquement, elle mérite le plus grand respect. Tous ces gars sont mes coéquipiers même si nous ne sommes plus ensemble. Et bien sûr c’est une situation étrange. Je ne sais pas combien de personnes ont eu le plaisir de diriger deux équipes dans un tournoi international pour se qualifier pour une Coupe du monde et d’avoir à affronter son propre pays ».

Photo : FIBA

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

mars 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019