Quart-de-finale BCL: Nanterre ira à Bologne avec un avantage de huit points

Sacha RUTARD
0

Dernier représentant des clubs français en coupe d’Europe, Nanterre 92 a été fidèle à sa réputation d’équipe transcendée dans les grandes soirées européennes. Les Français se sont constituées en 40 minutes un capital de 8 points (83-75). Le match retour aura lieu le mercredi 3 avril. Rappelons qu’il n’y a pas de match d’appui en BCL et que si chaque équipe gagne un match, c’est le point-average qui les départage.

Dans une ambiance chaleureuse et galvanisante digne de l’événement, les Nanterriens imposaient d’entrée leur rythme effréné et une défense agressive pour mener 12-5 après cinq minutes. Seulement l’entrée du double champion NBA Mario Chalmers (7 points en 2′) permettait à Bologne de retrouver le bon sens du match. Les Italiens profitaient de quelques lancers pour revenir à 20-18 à la 10e minute.

Les deux équipes restaient collées l’une à l’autre. La belle activité du pivot de la JSF Demetrius Treadwell (9 points, 8 rebonds) compensait l’art du scoring de Kevin Punter (11 points), le combo guard de la Virtus. Les Français menaient 40-39 à la mi-temps.

Les échanges étaient toujours intenses dans la troisième période. C’était le quart-temps de l’Islandais Haukur Palsson (8 points). Coup dur avec la quatrième faute de Julian Gamble parti dans un trash talking interminable avec Amath Mbaye. Sur un dernier panier à distance intermédiaire du meneur Jeremy Senglin, Nanterre conduisait toujours la danse à la 30e, 62-59, malgré trop de déchet à trois-points (6/21).

Les esprits s’échauffaient entre Demetrius Treadwell et Kevin Punter qui récoltaient chacun une anti-sportive… La quatrième faute de l’Américain des verts et blancs. Avec des efforts de Julian Gamble à l’intérieur (deux 2+1) et dans une ambiance euphorisante, Nanterre creusait un petit écart, 73-64 à un peu moins de 7′ de la fin. Et même 78-68. Dommage que le Lituanien Adas Juskevicius n’en mettait pas une derrière la ligne à 6,75m (1/9).

Mais dans une salle debout, les Français gardaient leurs nerfs. Tony Taylor ratait des lancers et l’écart montait à 82-71 avant que Amath Mbaye, d’un panier extérieur puis d’une claquette dunkée le fasse passer sous la barre des dix points.

La boxscore est ici.

Photo: Julian Gamble et Haukur Palsson (FIBA)

 

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

novembre 2019
LMMJVSD
« Oct  
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements