Entre deux LNB ProA

En France, il y a d’autres derbies, d’autres clasicos…

Le clasico Pau-Limoges vole la vedette à un autre match qui se jouera dans une atmosphère passionnée : le derby entre Gravelines et Le Portel, lundi à 20h30 sur SFR Sport 2. Les deux villes sont distantes de 66 km.

« On attend ce match avec impatience. Malheureusement il y a deux ans quand on a joué le derby à Sportica contre le SOMB, Boulogne était déjà officiellement relégué. Ça n’avait pas été la même fête que ça le sera avec Le Portel. En terme d’affluence et d’impact on n’a plus connu ça depuis la finale de championnat face à Pau en 2004 », analyse le directeur exécutif Hervé Beddeleem sur le site du club.

Alors que sa capacité officielle est de 3 043 places, 3 700 personnes devraient prendre place dans Sportica dont 600 supporters du Portel. Pour leur faire face le BCM a imprimé 2 500 tee-shirts oranges.

« Les derbys précédents remontent au temps de Saint-Quentin et Berck il y a plus de 30 ans. Il y aura cette odeur particulière car l’ESSM est dans la dynamique que l’on a connu il y a 30 ans quand on est monté en Pro A. C’est un club qui a les mêmes valeurs que nous. Ils ont même repris nos chants avec les musiques du carnaval, l’hymne à Cô Pinard… »

Villeurbanne et ses clasicos

Il existe d’autres derbies actuellement en Pro A : Nancy-Strasbourg (159km) avec la rivalité entre la Lorraine et l’Alsace, celui des Pays-de-Loire Le Mans-Cholet (158 km), celui de la Bourgogne Chalon-Dijon (70km), celui de la Côte d’Azur Antibes-Monaco (44km), et –le plus court en terme de distance, si l’on prend comme référence la salle Marcel-Cerdan et le palais des sports Maurice-Thorez-, Paris-Levallois-Nanterre (8km).

Quant au clasico, celui qui concerne Limoges et Pau est le plus prestigieux, le plus médiatisé car à une époque les deux clubs étaient rivaux au plus haut niveau et les supporters s’exécraient, mais en fait le label de l’ancienneté est détenu à la fois par… Villeurbanne-Monaco puisque sa première édition eut lieu dès la première saison de la Nationale 1 (l’ancien nom donné à la Pro A), en 1949-50, et Villeurbanne-Le Mans, qui a pris son envol en 1962-63 et qui n’a connu que trois années d’interruption –lorsque le SC Moderne descendit en Pro B-, ce qui fait 104 éditions rien qu’en saison régulière.

Il y a incontestablement des clubs qui savent mieux valoriser leur histoire et leurs rivalités régionales que d’autres.

Commentaires   |  2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • follet dit :

    dommage que vous ne citiez pas DENAIN avec ces chocs de "TITANS" Vs BERCK/MER !!!

  • VALAS87 dit :

    Pau-Limoges n'est pas un derby même si, maintenant, l'on fait parti de la même région (environ 430 km entre les 2 villes). Par contre c'est, incontestablement, un classique du championnat par la fréquence des rencontres et la rivalité des 2 clubs (et de leurs supporters) au plus haut niveau. Rien à voir avec les exemples que vous citez !