Pro B : les adieux de Kyle McAlarney (Orléans)

Jacques Durand
0

Le shooteur de l’OLB Kyle McAlarney (30 ans, 1,83m) avait annoncé la fin de sa carrière et avait été honoré à sa juste valeur lors du dernier match à domicile de la saison régulière. Après avoir offert la victoire à son équipe dans le premier match des quarts de finale des Playoffs de Pro B, l’arrière américain au club depuis cinq ans aurait espéré une meilleure issue mercredi soir, après la défaite d’Orléans à domicile dans le match d’appui pour une place en demi-finale face à Rouen, vainqueur 85-86.

« Le résultat, c’est un échec »

En conférence de presse d’après-match, le tireur d’élite, qui a lancé sa carrière en France à Limoges en Pro B en 2011 (45,2% d’adresse à 3pts en carrière en Pro A, 48,4 en Pro B), a livré un constat brut en toute sincérité sur cette défaite prématurée en Playoffs.

« (En français) La première chose, c’est félicitations à Rouen ils l’ont bien mérité. Et pour moi, je suis déçu c’est un échec. (En anglais ensuite) On peut mentir et dire que nous avons eu une bonne saison. Nous avons eu de bons moments, et j’aime ces gars, le coaching staff… mais le résultat, c’est un échec. Dans l’ensemble pour le club, je pense que tout est en place pour retourner en première division, avec la nouvelle Arena… Pour la ville je pense que c’est bien dans l’ensemble. Mais cette saison pour moi, c’est un échec. On ne peut pas mentir à propos de ça si le club veut progresser et être meilleur on peut pas mentir… Je me sens embarrassé, honteux, parce que j’ai joué ici pendant 5 ans et nous n’avons rien fait, c’est la vérité. Mais je veux dire merci aux fans, à la ville, au staff, à mes coéquipiers, et tout le monde pour avoir fait de cet endroit ma deuxième maison. J’aimerais pouvoir remonter le temps, mais ce n’est pas possible. J’aurais aimé que le résultat soit différent. Je n’ai pas vraiment d’émotions au sujet de ma retraite à présent car je suis tellement déçu par cette défaite. Mais comme j’ai dit, j’aime ce club et on ne peut pas se mentir, le résultat a été un échec. Le coach est correct,les joueurs qu’ils ont recruté, c’est correct, le management et le projet aussi, tout est bon, c’est même la meilleure année que j’ai passée depuis que je suis ici à Orléans. Tout ça c’est bon le futur et vraiment radieux pour Orléans. Mais cette saison, nous n’avons pas atteint notre objectif ».

L’oeil du sniper : « Si le basket-ball n’était qu’une question de talent, je serais entraîneur depuis 10 ans »

L’arrière de l’OLB a ensuite fustigé les trop nombreuses erreurs commises par son équipe des deux côtés du parquet malgré tout le talent qui a composé un groupe renforcé en fin de parcours par deux jokers médicaux.

« Trop d’erreurs, trop d’erreurs sur le parquet, ça a été la même histoire avec nous toute la saison. Nous avons énormément de talent mais, on s’en fout ! Si le basket-ball n’était qu’une question de talent, je serais entraîneur depuis 10 ans. Ce n’est pas une question de talent, mais plutôt de jouer ensemble, intelligemment, et en défense bien sûr avec intensité, ça va sans dire, jouer dur… Pour gagner des matchs et en particulier en playoffs, on ne peut pas faire les mêmes erreurs qu’en saison régulière des deux côtés du terrain. Offensivement, vous l’avez vu, quand on a fait des erreurs, on l’a payé à chaque fois. À chaque fois. Je ne sais pas combien de points Rouen a marqué grâce à nos erreurs, j’ai l’impression qu’ils ont marqué tous leurs points grâce à nos erreurs. En défense aussi, nous avons fait des erreurs, trop d’erreurs. Comme j’ai dit avant, je crois que l’équipe était bonne pour remporter le titre de Pro B. Tous les joueurs qui sont venus cet été et même Key-Key Clark et Ferdinand Prénom, c’est correct. Tout a été mis en place pour gagner mais on a fait trop d’erreurs sur le terrain. Comme sur les deux dernières possessions des deux matchs où on donne presque les deux lay-ups. On ne peut pas gagner des matchs comme ça. Félicitations à Rouen, merci au staff, aux supporters, les fans, tous les gens de l’organisation, que puis-je dire d’autre… »

Kyle McAlarney va désormais occuper un poste important (entraîneur de l’équipe masculine et co-directeur sportif) à Moore Catholic une high school de Staten Island (New York), son lieu de naissance.

Retrouvez également la réaction de Germain Castano sur OLBTV

https://twitter.com/OLB45/status/1002199197670608906

 

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

septembre 2019
LMMJVSD
« Août  
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements