Demi-finale des playoffs: Limoges englouti à Monaco, 71-88

Sacha RUTARD
0

Ce n’était pas le match de l’année, mais Monaco l’a parfaitement négocié. Le leader de la saison régulière a mis des herses pour empêcher les Limougeauds d’accéder à son panier. Il faudra un CSP d’une autre dimension pour ramener dimanche une victoire du Rocher.

A l’heure du Grand Prix de Monaco et du match France-Italie à Nice, la salle Gaston-Médecin était peu garnie pour ce Match 1. On voyait presque autant de sièges jaunes vides dans les tribunes que de spectateurs. Très triste. Le public a pu se rasseoir très vite car Amara Sy a scoré à trois-points après une poignée de secondes.

La Roca Team mettait d’ailleurs tout de suite le CSP au parfum de ses intentions avec une défense haute et agressive. Des enragés. Et boum, 9-2. Après cinq minutes, coach Zvezdan Mitrovic avait déjà pris sa traditionnelle faute technique alors que l’ASM était pourtant partie sur de très bonnes bases. Il faut dire que l’atmosphère était électrique. Le CSP tenait plus ou moins le coup grâce à son pivot Samardo Samuels qui marquait les cinq premiers paniers de l’équipe. 22-14 après 10 minutes pour Monaco. Et +11 (28-17) juste un peu après grâce à du jeu rapide.

Dans le dur, les Limougeauds faisaient le dos rond et ne laissaient pas les Monégasques s’échapper. A la mi-temps, le CSP était à huit points (36-44… et à 20 à l’évaluation, 36-56 !). C’est ce que l’on appelle un match de traînard, on endort l’adversaire et on essaye de le déborder dans la ligne droite. Point très dommageable, les trois fautes du meneur Dru Joyce.

Dans une ambiance soporifique indigne des playoffs, la reprise se faisait du côté de Monaco sur un rythme saccadé qui permettait au CSP de revenir à 45-48 (24e). Le niveau n’était pas folichon. Les deux Monégasques les plus en vue étaient Chris Evans et Paul Lacombe qui affichaient à eux d’eux 28 points et 7 rebonds après trois quart-temps. L’ASM frappait fort à l’intérieur avec un 20/29 aux tirs. Samardo Samuels avait disparu de la circulation. Limoges perdait le bénéfice d’un bonne huitaine de minutes sur des bêtises dans les derniers instants, 57-68.

Les Monégasques prenaient peu à peu la mesure de leurs adversaires, usés par leur défense harassante. Quand vous avez Aaron Craft ou Paul Lacombe sur le dos, la vie n’est pas facile! Le CSP ne marquait plus. Le +20 était établi à la 24e minutes (79-59). Dans le garbage time, Axel Bouteille mettait ses points et les Limougeauds évitaient la correction. Allez, si on met deux étoiles sur cinq à ce match, c’est bien le diable.

La boxscore est ici.

Photo: Amara Sy (FIBA)

https://twitter.com/SFR_Sport/status/1002636984723140610

 

 

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Leave a Reply

Archives

juin 2018
L M M J V S D
« Mai    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements