Limoges: La mise au point du président Youri Verieras

Sacha RUTARD
0

Dans un communiqué, Youri Verieras a réagi aux commentaires de Céline Forte -la veuve de l’ancien président du club, Frédéric Forte, décédé le 31 décembre 2017- qui conteste sa légitimité comme président du Limoges CSP.

“Frédéric Forte a repris le Limoges CSP en 2004. Il connaissait parfaitement la vie d’un club et l’aléa sportif. Certains ont d’ailleurs demandé sa démission dans les moments difficiles, pour mieux l’encenser dans la victoire. Tout cela le faisait beaucoup sourire. C’est pour cela que Fred avait mis en place des instances de gouvernance assurant au club la stabilité et la sérénité nécessaire à toute société.

Pour cela, il s’est appuyé sur sa famille, sur ses amis les plus proches dont il connaissait la loyauté, et sur des professionnels qu’il estimait compétents.

Au moment de l’engagement de la procédure de divorce avec son épouse, Frédéric Forte a décidé que cette situation ne devait pas risquer de remettre en cause l’équilibre et le développement du Club.

En tant que chef d’entreprise responsable, il a donc organisé la répartition des pouvoirs au sein des instances de gouvernance afin de garantir la pérennité de la société.

C’est ainsi, à sa demande et dans ces conditions que je suis devenu membre de l’association Elite courant 2017, étant par ailleurs membre du Directoire de la SASP au côté de Frédéric Forte depuis 2016.

Je rappelle que les membres de l’association à cette époque, étaient les suivants : Céline Forte, Alexandre Gabriel, son frère, Jocelyne Achard, sa mère, Antonio Lopez, Jean-Léonard Picot et Frédéric Forte.

L’assemblée générale de l’association qui s’est tenue le 22 décembre 2017, a pris acte de cette situation. Céline Forte et sa famille, dûment convoqués et informés de cette situation, ne se sont pas déplacés à l’assemblée générale, n’ont pas donné mandat à quiconque de les représenter, et n’ont absolument pas contesté mon adhésion.

Ma présence dans l’association ELITE est donc le résultat de l’accomplissement des formalités nécessaires à la réalisation de la volonté de Frédéric Forte, de son vivant et en parfaite régularité.

C’est dans ce contexte qu’est survenue la tragique disparition de Fred.

C’est presqu’un an plus tard que Céline Forte prétend remettre en cause ma qualité de membre de l’association, contestant donc par là-même les dernières décisions de son mari, auxquelles elle ne s’était pas opposée en son temps, en prenant prétexte des résultats sportifs actuels, pour se présenter comme actionnaire majoritaire, et prendre « les commandes du Limoges CSP ».

Or, la situation est la suivante : Céline Forte est l’un des 6 membres de l’association ELITE, laquelle association est l’actionnaire principale de la SASP, représentée par son bureau directeur, et détient par ailleurs avec ses filles, les 14,5 % de parts que détenait Frédéric Forte dans la SASP.

Céline Forte n’est donc pas actionnaire majoritaire de la SASP.

Toutefois, sa qualité d’actionnaire de la SASP LIMOGES CSP depuis le décès de Frédéric Forte, lui confère le droit d’être convoquée aux assemblées générales de la SASP, tout comme sa qualité de membre de l’association ELITE, lui confère le droit d’être convoquée à l’assemblée générale de l’association, ce qui a toujours été le cas et le sera encore.

Céline Forte ne peut donc pas prétendre être écartée de la direction du Club ; il ne faut pas confondre actionnariat et direction.

Si la volonté réelle de Céline Forte est de contribuer à soutenir le club, rien ne l’en a empêchée jusqu’alors, et rien ne l’en empêche encore aujourd’hui dans le cadre de ses attributions d’actionnaire.

Je ne crois néanmoins pas que les propos virulents tenus dans les médias soient favorables aux intérêts du Club.

Je suis prêt à entendre toutes les critiques, à discuter avec l’ensemble des parties qui ont envie de contribuer à faire avancer le club.

Je suis prêt à assumer, tout comme mes équipes proches, les caricatures, à subir les attaques, juste et moins justes, et même à subir la tempête médiatique actuelle virulente à l’encontre de la direction du Club et de l’équipe que Frédéric Forte avait pourtant lui-même désignée pour être à ses côtés.

Je ne suis néanmoins pas prêt à trahir la mémoire d’un homme qui a tant donné à cette institution, dont notamment, l’équipe qui l’entourait en 2017, laquelle lui rend hommage tous les jours en tentant de poursuivre son action.

Je regrette et ne partage pas la position de Céline Forte, pas plus que celle de Stéphane Ostrowski dont les propos attisent la tempête médiatique, que j’estime injuste moralement, mal fondée juridiquement, et nuisible sportivement.

La réussite de toute société dépend notamment de la capacité de ses différents acteurs, à bâtir une stratégie et à la mettre en œuvre, sans nécessairement la remettre en question, à chaque difficulté, sportive notamment, inhérente à la vie de tout club.

Je suis donc déterminé à poursuivre, avec mes équipes, dans cette voie tracée par Frédéric, sous le contrôle du Conseil de Surveillance.”

Photo: CSP

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

septembre 2019
LMMJVSD
« Août  
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements