Les fameuses gâchettes de Nanterre ont mis la défense de l’ASVEL en pièces

Sacha RUTARD
0

Privés de leur meneur titulaire Mantas Kalnietis et alors que Théo Maledon, 17 ans, est actuellement un peu dans le dur (2 d’évaluation), les Villeurbannais ont subi face à Nanterre et à l’Astroballe leur septième défaite de la saison qui est aussi la plus importante (-22 à 74-96 contre -17 à Dijon), ce malgré les 20 points de Charles Kahudi.

Nanterre 92 a prouvé qu’elle est une équipe très complète sachant défendre dur quand il le faut mais les hommes de Pascal Donnadieu ont également fait étalage de leur qualité première: la capacité à scorer beaucoup à trois-points. Ils ont transformé 14 shoots primés sur 22 tentatives avec un 4/6 pour le Lituanien Adas Juskevicius et l’Islandais Haukur Palsson et encore un 3/4 pour l’Américain Jeremy Senglin.

Ces 14 paniers à trois-points constituent cette saison la deuxième performances des banlieusards parisiens après les 15 réalisés face à Cholet. Ils en avaient déjà scoré 14 face à Dijon et Le Mans. C’est surtout le pourcentage de 63,6% qui est exceptionnel. C’est le deuxième de la saison derrière le 64,3% obtenus face à Levallois mais grâce à une quantité moindre (9/14).

Le site OBuzzer qui compile tous les chiffres de l’ASVEL révèle que de toutes les équipes que le club du Rhône a affronté dans son histoire -et il y en a un paquet-, c’est face à Nanterre qu’elle présente le plus mauvais ratio victoires/défaites: 5-11 dont 4-4 à domicile. Deuxième info: il s’agit de la cinquième plus large défaite concédée à domicile en saison régulière de première division depuis 1948 (!) et la neuvième, toutes compétitions confondues.

On mesure ainsi la performance exceptionnelle de la JSF !

Avec 42,1% de moyenne générale, Nanterre est numéro 1 de toute la Jeep Elite. Loin devant Limoges (39,1%). Avec 278 paniers primés convertis (9,9 par match), les Nanterriens sont aussi les premiers. Et si le Strasbourgeois Jarell Eddie (49,0%) est LE spécialiste en France, Nanterre place quatre joueurs dans le top 11: Hugo Invernizzi (5e, 44,9%), Dominic Waters (6e, 44,4%), Adas Juskevicius (8e, 44,3%) et Jeremy Senglin (11e, 44,1%). Et comme Jarell Eddie n’a joué pour l’instant que 20 matches, personne n’a marqué davantage de paniers primés que Adas Juskevicius: 62.

Photo: Adas Juskevicius (Nanterre, FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

octobre 2019
LMMJVSD
« Sep  
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements