Trophée du futur : Cholet tremble face à Dijon mais ira bien défendre son titre face à Chalon

Dylan De Abreu
0

Après s’être respectivement imposés face à Gravelines-Dunkerque et à l’Elan Béarnais en quart de finale vendredi, Cholet et Dijon se retrouvaient cet après-midi en demi-finale du Trophée du Futur. 

Double champion de France en titre et vainqueur du Trophée du futur en 2018, CB se présentait en grand favori de la compétition. Vainqueurs avec difficultés face au BCM la veille, les joueurs de Sylvain Delorme n’étaient pas les ogres attendus en demi-finale. En tout cas, pas en première mi-temps. 

A trois heures du premier match des playoffs de Jeep Elite entre Dijon et Strasbourg, les Espoirs dijonnais avaient comme responsabilité de bien chauffer la salle et réaliser la performance d’éliminer Cholet à domicile. Portées par les spectateurs présents au Palais des Sports, les jeunes pousses de la JDA étaient percutants d’entrée de jeu et comptaient bien faire douter le champion de France. A l’image du meneur de jeu Louis Weber qui a mis Karlton Dimanche sur les fesses avec un cross avant de marquer son shoot. Après dix minutes de jeu et alors que la tension monte après quelques coups de sifflet – ou non coups de sifflet -, Dijon mène 21-17 et joue avec autorité, comme le montre l’évaluation des équipes (17-1 pour la JDA). 

De retour sur le terrain, les deux équipes continuent de faire monter l’intensité, surtout en défense. Dijon continue de contrôler le match et prend jusqu’à onze points d’avance. Du côté de Cholet, le doute s’installe, les shooteurs choletais ne trouvent pas la mire derrière l’arc et peinent à s’installer dans la peinture notamment face à l’activité de Gary Berchel. A la pause, Dijon mène 37-32 face à Cholet qui est parvenu à effacer la moitié de son déficit grâce à un tir à trois points de Karlton Dimanche dans la dernière minute. 

Après la pause, Cholet ne présente plus du tout le même état d’esprit. Les joueurs de l’Academie Gautier resserrent les rangs et retrouvent surtout un peu d’adresse à longue distance à l’image de Quentin Ruel, un habitué de l’exercice. A force d’envie et de caractère, les Choletais se rapprochent jusqu’au point de passer devant par l’intermédiaire de Karlton Dimanche (41-39) alors qu’il reste sept minutes dans le troisième quart-temps. CB prend alors le contrôle du match et retrouve son rang de champion de France. Les joueurs de Sylvain Delorme prennent de l’avance et montrent les crocs, à l’image de Yoan Makoundou qui s’en va mettre un gros dunk dans le trafic pour prendre onze points d’avance. De leur côté, les Dijonnais ne s’en sortent pas sur la défense de zone choletaise. A la fin du troisième quart-temps, Cholet mène 58-48. 

Devant leur public et sous les yeux attentifs de Ryan Pearson et David Holston, les coéquipiers de Nicolas Dorez reviennent petit à petit notamment grâce à Damien Arnichard à trois points par deux fois et l’activité de Liroyd Alexis très précieux sur le jeu à mi-distance. Le Palais des Sports s’enflamme. Louis Weber permet à la JDA de revenir à moins deux avec un shoot plein de sang-froid dans le corner (62-60). Malheureusement pour Dijon, le 26-11 du troisième quart-temps a été fatal malgré une dernière flèche à trois points de Weber pour revenir à trois points (68-65). Finalement, Cholet s’impose 72-65. Hugo Robineau a enregistré 13 points, 4 passes décisives et 6 fautes provoquées pour une évaluation de 19 tandis que Karlton Dimanche a compilé 11 points, 12 rebonds, 3 interceptions, 2 passes décisives et 6 fautes provoquées pour une évaluation de 17. 

La finale du Trophée du futur 2019 opposera donc l’Elan Chalon à Cholet, tenant du titre, dimanche à 15 heures.

A Dijon, 

Photo : LNB

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

août 2019
LMMJVSD
« Juil  
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements