Antoine Eito (Le Mans): “Une prise de conscience”

Sacha RUTARD
0

Ouest France interroge le combo guard Antoine Eito (1,86m, 31 ans) sur les raisons qui font que le MSB à la ramasse jusqu’alors vient de remporter trois victoires de suite (Boulogne-Levallois, Le Portel et Cholet).

“L’investissement de certains d’entre nous. Une prise de conscience”, répond celui-ci. “À contrecœur, le président a écarté Dounia (Issa), au club depuis 2012. Un signe fort de l’urgence de la situation il y a trois matchs. D’où des changements d’attitude. Je ne pense pas qu’il y ait eu une nouvelle hiérarchie d’équipe. Elric (Delord) implique tout le monde. Pour certains joueurs, leur poste a changé. Je pense essentiellement à Jacques (Alingue), passé au poste 5 et moi-même puisque je joue surtout comme arrière. Cela ne me pose aucun souci. L’important, c’est l’équipe. Il peut toujours y avoir des frustrations après tel ou tel match mais l’important, c’est de gagner. Beaucoup ont retrouvé le sourire et tant mieux car la priorité, ça reste le club.”

Le quotidien lui demande comment il explique ce plaisir retrouvé:

“C’est difficile pour moi d’en parler. La chape de plomb, je ne l’avais pas du tout. Pour être très clair et transparent, moi et Dounia, on se connaît depuis plus de 10 ans. Ce n’est pas forcément en gagnant un titre avec une personne que c’est forcément un pote. Par contre, cela fait des années que nos familles se côtoient avec Dounia. Quelqu’un que j’apprécie énormément. J’étais dans le projet du club et de celui de Dounia. Mais il y a eu cette urgence de résultats. Je reste mesuré. Je sais que la saison est très longue. L’année du titre, Romeo Travis répétait souvent : « Never too high, never too low ». Jamais trop haut, jamais trop bas. Je ne me suis jamais enflammé une seule fois de la saison même quand on gagnait un ou deux matchs ou qu’on battait Monaco. À l’inverse, je ne vais pas m’alarmer quand on perd même si j’avais honte après Dijon et je n’étais vraiment pas bien. On sentait que quelque chose était cassé. Heureusement pour le MSB, malheureusement pour Dounia, ce changement en interne a boosté nos résultats. Même si nos trois derniers adversaires avaient un bon match-up, nous convenaient plutôt bien. Je suis très content de cette embellie mais je reste mesuré par respect pour Dounia et parce qu’une saison est très longue et que tu peux vite retomber très bas.”

Photo: FIBA

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements