Jeep Elite: Villeurbanne voit Monaco et Dijon prendre leurs distances

Sacha RUTARD
0

Si jamais le Final 8 envisagé ne peut se tenir et si le titre de champion de France se joue sur la saison régulière, l’ASVEL est mal embarquée après sa défaite hier à l’Astroballe face à la JDA Dijon (76-84). Voici désormais les hommes de TJ Parker lestés de 2 défaites de plus que leur adversaire du soir et 3 de plus que le leader Monaco. C’est beaucoup.

Villeurbanne peut avancer l’excuse de s’être présenté sans plusieurs titulaires puisqu’en plus de Antoine Diot et Derrick Walton Jr, il lui faisait défaut son métronome David Lighty, alors que Ismaël Bako n’a joué que 4 minutes. Et, évidemment, Thomas Heurtel (9 points, 2 passes et… 5 balles perdues) n’est pas encore dans une forme olympique.

Trois Dijonnais ont été dominants. Pour commencer, l’intérieur belge Hans Vanwijn (15 points, 5 rebonds), puis Axel Julien (15 points avec un 4/6 à trois-points, 5 passes) et l’inévitable David Holston (18 points, 9 passes). Ce sont ses coups de boutoir -dont un panier en total déséquilibre du bord de touche quasi décisif-,qui ont permis à la JDA de faire la différence dans l’ultime quart-temps alors qu’il avait été abordé avec un score de parité à 56. Les Dijonnais ont eu d’autant plus de mérite de faire preuve d’une grande intensité qu’ils étaient demeurés sans jouer près d’un mois alors que l’ASVEL est dans un rythme européen.


“Quand on voit leur dynamique actuelle, c’est un véritable exploit ! Les joueurs ont été admirables dans l’engagement, dans le combat. Il fallait tenir pendant 40 minutes, et on a tenu. On a été très cohérent, en impactant aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. On a limité les ballons perdus à 10, alors qu’on était un peu plus haut les derniers matches. Tout le monde a apporté : c’est un véritable exploit qui fait du bien, valide le travail, et j’espère qu’il va donner de la confiance pour la suite”, a commenté le coach de la JDA Laurent Legname en conférence d’après-match, propos rapportés par Le Bien Public.

L’ASVEL ne va pas avoir droit à beaucoup de droit à l’erreur si elle veut rejoindre le duo de tête alors qu’il lui reste à négocier encore 6 matches d’Euroleague.

Photo: David Holston (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juillet 2021
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements