La phrase – Nicolas Lang (Limoges) : “je ne pouvais pas respirer sans tousser à chaque respiration”

Sacha RUTARD
2

On peut être trentenaire, sportif de haut niveau, donc en pleine forme physique et en baver si on chope le COVID-19. C’est la mésaventure survenue au Limougeaud Nicolas Lang contaminé par le variant anglais. C’est ce qu’il raconte au Populaire.

« C’était terrible. Les mauvais jours, j’avais 40 de fièvre, les bons 39. J’ai eu des périodes où pendant une trentaine de minutes, je ne pouvais pas respirer sans tousser à chaque respiration. Je tremblais la nuit, j’avais des maux de tête. »

Toute la famille a chopé le fichu virus dont le plus jeune garçon, Tom, 10 mois.

« Pendant deux nuits, il était brûlant. Il n’arrêtait pas de hurler, il tremblait et il n’arrivait pas à respirer… Là, tu flippes un peu. Surtout que lorsqu’on appelle pour se renseigner, on nous dit de rester chez soi et de voir comment la situation évolue. Heureusement, j’ai pu échanger avec des proches ou le doc du club. »

Photo: CSP

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

2 Responses
  1. Tophe71

    soigner avec un antibiotique ??? vous racontez n’importe quoi ! Un antibiotique c’est contre une bactérie, pas un virus. Fermez la, merci.

    1. Bruno Ferret

      Bonjour,
      Le commentaire auquel vous avez répondu a été supprimé.
      BasketEurope n’accepte pas les commentaires véhiculant des informations pour le moins fantaisistes, voire dangereuses, surtout sur un sujet aussi grave que le coronavirus.
      Très cordialement
      La rédaction

Ecrire un commentaire

Archives

mai 2021
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements