[REDIFF] La femme derrière l’horrible M. Rudy Fernandez

Pascal Legendre
0

L’international du Real Madrid Rudy Fernandez est toujours considéré comme une petite frappe dans le milieu du basket mais sa femme Helen Lindes, une ancienne Miss Espagne, a fait de lui un autre homme.

Après Masha Kirilenko, Miriam Poterbin, Jelisaveta Teodosic, Sabrina Ionescu et Juste Jocyte voici une autre femme influente du basket européen.

En 2009, Rodolfo « Rudy » Fernández Farrés était présent au concours de dunks de la NBA, preuve ultime de ses qualités athlétiques et de détente reconnues par les fans puisque ce sont eux qui avaient poussé les organisateurs à l’inviter. A 35 ans, cet arrière-ailier tout en longueur est descendu en altitude mais qui connaît mieux que lui le basket international ? Ses états de service mettent en valeur 2 titres de champion du monde, 3 Eurobasket, 2 Euroleague, 5 championnats d’Espagne, deux médailles d’argent olympique, une de bronze. Il n’a pas son pareil pour accumuler les triples dans les moments chauds et le Real Madrid est tellement persuadé que sa longévité au plus haut niveau va perdurer qu’il l’a signé récemment jusqu’en 2022.

Le joueur le mieux payé d’Espagne

Le basket est dans son sang et sa sœur aînée Marta fut 120 fois internationale. A 12 ans, il quitta le domicile familial afin de rejoindre la Joventut Badalone et de son propre avis cet éloignement lui a forgé le caractère.

« C’était difficile. J’ai eu de très mauvais moments. J’avais dû vivre avec des personnes âgées, et cela m’a coûté. Mais toute cette souffrance a eu sa récompense. Cette ténacité m’a aidé mentalement, m’a rendu plus fort. » Il dit qu’il ne se souvient d’aucune soirée d’adolescent, pas de bière entre amis : « Je suis en colère d’avoir perdu cette partie de l’enfance … Mais aller loin impose des sacrifices. »

Autre caractéristique de Rudy Fernandez : il a passé quatre années en NBA mais en conserve une saveur douce-amère en raison du fait que les joueurs n’ont pas leur destin entre leurs mains, sont des pions sur l’échiquier et sont transférés au grés des besoins des franchises.

 « C’était difficile », répète t-il. “Et l’une des raisons pour lesquelles j’ai décidé de retourner en Europe était celle-ci. Un jour, vous pouvez être dans une très belle ville comme Miami ou Los Angeles, et le lendemain, vous pouvez être à Milwaukee, Oklahoma ou Memphis, qui sont des endroits où il est difficile de vivre. Vous êtes toujours avec l’incertitude de ne pas savoir dans quelle équipe vous allez jouer. Vous êtes à la disposition du club, qui peut vous transférer où et quand il le souhaite. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai quitté la NBA et signé pour Madrid ». 

La trace qu’a laissé l’Espagnol dans la ligue américaine est loin d’être invisible (9,1 points en 249 matches) mais il n’a aucun regret d’avoir définitivement opté pour le Real en 2012 après un essai concluant quelques mois auparavant en raison du lockout.

« Mon style de jeu convient plus au basket européen qu’au système NBA. Je suis probablement un meilleur joueur ici (en Europe). Je peux tout faire, pas comme durant mes années en NBA. La NBA, c’est un business. Madrid m’a offert de la stabilité et un grand projet. La NBA ne m’offrait rien de concret, c’était impossible qu’ils me donnent ce que je voulais », a-t-il expliqué à CNN.

Son choix a été aussi financier puisque le club madrilène lui aurait alors offert 3,0 millions d’euros la saison, soit trois fois plus que sa moyenne salariale en NBA. De quoi en faire selon El Pais le joueur le mieux rémunéré de l’histoire du championnat espagnol.



Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Nom
Numéro CB :
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Please enter at least 13 digits.
Maximum 16 digits allowed.
Veuillez renseigner les détails de votre carte.
Expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Ex : février -> 02
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Ex : 2018 -> 18
Cryptogramme :
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Les 3 chiffres se trouvant à l'arrière de votre CB, à côté de votre signature
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

octobre 2020
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements