Guide Euroleague 2021-22 Real Madrid / Barcelone / Baskonia : l’Espagne, toujours favorite

Cette saison, l’Espagne a perdu une place en Euroleague avec le départ de Valence en Eurocup. C’est ainsi que le pays le plus titré de l’histoire de l’Euroleague (ex aequo avec l’Italie) se retrouve avec trois prétendants : le Real Madrid, vainqueur en 2018, le FC Barcelone, finaliste sortant, et Baskonia Vitoria, à la lutte pour les playoffs depuis l’introduction du nouveau format. Trois clubs aux ambitions très fortes.

Basket Europe offre à ses abonnés la présentation de chaque équipe d’Euroleague, pays par pays, dans le guide de la saison 2021-2022. Pour profiter de l’intégralité de ce contenu et bien d’autres, vous pouvez vous abonner ici.

Real Madrid

La saison dernière, le Real Madrid a raté le Final Four de l’Euroleague pour la première fois depuis 2016 et n’a pas remporté de titre, une première depuis 2011. Le résultat d’un exercice plein de rebondissements et marqué par les départs – non remplacés – de Facundo Campazzo en début d’année puis de Gabriel Deck vers la NBA, et les blessures à répétition (Llull, Fernandez, Randolph notamment). Ce qui a contraint la maison blanche à revoir son effectif à longueur d’année et de manquer de jus en quarts contre l’Anadolu Efes, le futur champion. Pour ce concours de circonstances, les fans n’en veulent même pas à leur équipe, tout de même finaliste du championnat et de la coupe d’Espagne. 

Pour renouer avec le Final Four, et pourquoi pas s’offrir un nouveau titre en C1 dans l’ère Laso (après 2015 et 2018) à Berlin, le Real s’est offert un petit renouveau. Exit le capitaine vieillissant Felipe Reyes (retraite), et le remplaçant médical Alex Tyus, tout comme Nicolas Laprovittola (Barcelone) et Usman Garuba, parti en NBA contre un joli chèque de 3 millions d’euros. Arrivé en 2011, l’unanime coach Pablo Laso a lui été prolongé de deux saisons, gage de continuité tandis que seuls cinq joueurs seront en fin de contrat l’été prochain : Sergio Llull, Rudy Fernandez, Fabien Causeur, Trey Thompkins et Jeffery Taylor. 

Un quatuor made in France

Pour remplacer les quatre partants, les Merengues ont voulu s’offrir un coup de jeune et de densité physique. Ils ont d’abord fait appel au duo villeurbanais : Thomas Heurtel et Guerschon Yabusele. Le premier revient en Espagne – où vit sa famille et où il a évolué la majorité de sa carrière -, le second va découvrir un grand d’Europe. Ils rejoignent Fabien Causeur, présent dans la capitale depuis 2017, et Vincent Poirier, arrivé au printemps dernier pour se relancer avant les Jeux Olympiques. Après sa filière argentine, le Real Madrid lance donc sa filière française. Deux autres recrues sont arrivées : Adam Hanga (Barcelone) et Nigel Wiliams-Goss (Lokomotiv Kuban).

La seule incertitude de l’intersaison concerne le dernier spot arrière. Le shooteur d’élite Jaycee Carroll, 38 ans et présent à Madrid depuis 2011 – qui a montré sa volonté de continuer une saison de plus en milieu d’année dernière -, n’a pas répondu à l’offre de renouvellement du Real alors qu’il est encore dans son ranch de l’Utah. Pablo Laso n’a plus de nouvelles mais son joueur figure toujours parmi la liste provisoire de l’équipe fournie à la C1… A suivre, donc. En attendant, le club le plus titré de l’histoire de l’Euroleague se présente – sans Carroll – avec la deuxième équipe la plus expérimentée de la compétition, derrière l’Efes, avec 1803 matches joués par son effectif avant le début de saison. Colossal.

Une profondeur de banc capitale

Dans les faits, tous les postes seront triplés voire quadruplés. Le scoreur Thomas Heurtel, l’électrique Nigel Williams-Goss, le prospect Carlos Alocen et même le jeune Juan Nunez assureront à la mène. Le nouveau capitaine Sergio Llull, le vétéran Fabien Causeur et l’inusable Rudy Fernandez pourront alterner sur la traction arrière. Tandis que l’international espagnol Alberto Abalde devrait gagner des responsabilités à l’aile, en compagnie du polyvalent Adam Hanga et du fidèle 3&D Jeffery Taylor.

Les Blancos disposent également d’un secteur intérieur physique et solide. Le géant défenseur Walter Tavares partagera le poste 5 avec Vincent Poirier, aussi capable d’apporter offensivement. Anthony Randolph toujours sur le flanc en début de saison (tendon d’Achille), Trey Thompkins et Guerschon Yabusele devraient se partager le temps de jeu au poste 4, avec les jeunes Tristan Vukcevic et Eli Ndiaye. Un effectif large qui a déjà montré qu’il avait plus de puissance que la saison dernière lors du match d’ouverture, contre le champion d’Europe, l’Anadolu Efes.

Les quatre Français du Real (Guerschon Yabusele, Vincent Poirier, Thomas Heurtel et Fabien Causeur) ont remporté leur premier trophée ensemble : la Supercoupe d’Espagne (c) Real Madrid

Mouvements de l’intersaison

Arrivées : Thomas Heurtel (ASVEL, 2022), Nigel Wiliams-Goss (Lokomotiv Kuban, Russie, 2023), Adam Hanga (FC Barcelone, Espagne, 2023), Guerschon Yabusele (ASVEL, 2022).

Départs : Nicolas Laprovittola (FC Barcelone), Usman Garuba (Houston Rockets), Felipe Reyes (retraite), Alex Tyus.

Sous contrat : Carlos Alocen (2024), Sergio Llull (prolongé jusqu’en 2022), Fabien Causeur (2022), Juan Nunez (pluri-annuel), Jaycee Carroll (?), Rudy Fernandez (2022), Alberto Abalde (2025), Jeffery Taylor (2022), Trey Thompkins (2022), Anthony Randolph (2023), Eli Ndiaye (pluri-annuel), Walter Tavares (2024), Vincent Poirier (2024), Tristan Vukcevic (pluri-annuel), Pablo Laso (coach, prolongé jusqu’en 2023).

Effectif 2021-2022

Meneurs : Thomas Heurtel (1,89 m, 32 ans), Nigel Wiliams-Goss (1,91 m, 27 ans), Carlos Alocen (1,94 m, 21 ans) , Juan Nunez (1,92 m, 17 ans)
Arrières : Sergio Llull (1,90 m, 34 ans), Fabien Causeur (1,95 m, 34 ans), Jaycee Carroll ?
Ailiers : Adam Hanga (2,00 m, 32 ans), Rudy Fernandez (1,96 m, 36 ans), Alberto Abalde (2,02 m, 26 ans), Jeffery Taylor (2,01 m, 32 ans)
Ailiers-forts : Guerschon Yabusele (2,04 m, 26 ans), Trey Thompkins (2,08 m, 31 ans), Anthony Randolph (2,11 m, 29 ans), Eli Ndiaye (2,04 m, 18 ans)
Pivots : Walter Tavares (2,20 m, 29 ans), Vincent Poirier (2,13 m, 28 ans), Tristan Vukcevic (2,09 m, 18 ans)

Coach : Pablo Laso (53 ans)
Assistants : Jesus Mateo, Francisco Redondo, Isidoro Calin

Le joueur à suivre : Guerschon Yabusele

Statistiques Euroleague 2020-2021 : 11,0 points à 46,5 % aux tirs (dont 38,4 % à 3-points), 4,2 rebonds, 1,2 passe, 0,8 interception et 0,6 contre pour 11,0 d’évaluation en 25 minutes (30 matches avec l’ASVEL)

L’ours dansant veut montrer les griffes. Guerschon Yabusele, alias The Dancing Bear, est monté en puissance au fil de la saison dernière avec l’ASVEL, en Euroleague comme en Elite, puis avec les Bleus aux Jeux Olympiques avec un rôle central derrière le big four Gobert, Fournier, Batum, De Colo (6,3 points, 3,7 rebonds en 17 minutes). Il dispose d’un alliage rare : une combinaison entre force et vitesse qui le rend très difficile à contrôler, notamment en attaque. Ses caractéristiques et performances ont attiré l’attention du Real Madrid, qui en fait son nouveau titulaire au poste 4 et le leader d’un autre quatuor, français encore, avec Thomas Heurtel, Vincent Poirier et Fabien Causeur. Ses débuts, en Supercoupe – remportée par le Real -, en championnat et en Euroleague, laissent présager une belle saison.

Le pronostic : 1e de la saison régulière

Le quatuor français peut-il faire briller le Real Madrid ? Après une saison sans titre, Pablo Laso parviendra-t-il à renouer avec le succès ? La réponse tient avant tout dans la capacité de son effectif à rester en bonne santé, ce qui avait fait défaut la saison dernière (seuls deux joueurs ont réussi à participer aux 39 matches d’Euroleague). Pablo Laso dispose de l’une des équipes les plus solides de la compétition, avec trois joueurs minimum à chaque poste. Le Real a réussi à constituer un roster plus jeune, plus athlétique et plus polyvalent tout en gardant le noyau de joueurs (Llull, Fernandez, Thompkins, Taylor, Randolph et Causeur), qui ont déjà tout gagné ensemble. Il n’est pas impossible que le Real rebondisse fort, car il a tout ce qu’il faut pour se battre pour le titre : un grand entraîneur, un effectif d’une profondeur incroyable et, bien sûr, l’expérience du très haut niveau.

La preview d’Upset

FC Barcelone

De retour au Final Four après sept ans d’absence, le Barça a remis les pendules à l’heure en Euroleague la saison dernière mais a manqué l’essentiel : sa finale contre l’Anadolu Efes. Si le FC Barcelone a été sacré deux fois (championnat et coupe) l’an dernier, il est fort à parier que…

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Photo d’ouverture : Thomas Heurtel (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

octobre 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019