Guide Euroleague 2022-23 – Turquie : l’Anadolu Efes vise le threepeat, Fenerbahçe mise sur Itoudis

Depuis Split entre 1989 et 1991, personne n’a jamais réalisé le triplé en C1. Un défi que veut relever l’Anadolu Efes, double champion en titre, qui a réussi à conserver son double MVP du Final Four Vasilije Micic. Moins en réussite ces dernières années, malgré un titre de champion de Turquie en juin dernier, Fenerbahçe repart sur un nouveau cycle prometteur avec Dimitris Itoudis à la baguette ou encore le champion NBA sortant Nemanja Bjelica.

Comme chaque saison, Basket Europe offre à ses abonnés la présentation de chaque équipe d’Euroleague. Nous vous offrons une double présentation en une, pays par pays. Première épisode : la Turquie. Pour profiter de l’intégralité de ce contenu et bien d’autres, abonnez-vous.

Anadolu Efes

À l’échelle d’une compétition aussi homogène que l’Euroleague, la domination de l’Anadolu Efes sur les trois dernières saisons est tout à fait exceptionnelle. Même malgré une dernière saison régulière conclue à la 6e place, un désavantage du terrain en playoffs, l’équipe d’Ergin Ataman s’est sublimée dans les matches couperets, portée par l’un des meilleurs duo d’arrières (Micic – Larkin) de l’histoire européenne, et a ainsi soulevé son deuxième trophée consécutif dans une finale ultra fermée au dépens du Real Madrid.

Le plus étonnant à l’heure de débuter une nouvelle saison, c’est de voir un roster encore étoffé et plutôt bien conservé malgré plus de la moitié de l’équipe en fin de contrat à l’intersaison… et la dévaluation de la livre turque, qui a contraint le propriétaire de l’Efes à ouvrir à nouveau son portefeuille pour maintenir les mêmes standards de masse salariale. Surtout, on attendait Vasilije Micic en NBA, mais les réticences de certains dirigeants américains ont permis au club turc de garder son maestro. « Je ne pense vraiment pas avoir besoin de faire mes preuves là-bas. La NBA, ça arrivera ou ça n’arrivera pas », a accordé le meneur serbe, qui s’était donné une deadline au 20 juillet, et visiblement ravi d’avoir l’opportunité de continuer à marquer l’histoire de l’Euroleague plutôt que de traverser l’Atlantique sans certitude. 

Will Clyburn, le nouveau membre d’un big three ?

Will Clyburn (Euroleague)

Cet été, l’Efes s’est offert un rajeunissement d’effectif avec les départs des trentenaires Kruno Simon, Chris Singleton, James Anderson et Adrien Moerman. L’équipe n’a pas pour autant perdu en expérience car elle a en contrepartie récupéré quelques joueurs aguerris en Europe. À commencer par Will Clyburn, MVP des finales 2019, l’âme du CSKA Moscou depuis 2017, sans oublier les lieutenants Achille Polonara ou Ante Zizic, qui viennent de réaliser deux saisons remarquables, ou encore Amath M’Baye, qui n’a certes qu’une seule saison de C1 au compteur, mais trois dernières années en Turquie et deux campagnes de BCL à plus de 15 points de moyenne, et même le Turc Egehan Arna, deuxième meilleur marqueur de Besiktas la saison dernière.

Avec 1 881 matches d’Euroleague joués par son effectif, l’équipe turque arrive dans le top 3 des formations les plus expérimentées de la compétition, derrière le Real et le Barça. Un atout majeur. Sur chaque ligne, le potentiel de cette équipe est immense. En plus du duo Larkin – Micic (32,9 points, 9,9 passes, 5,7 rebonds et 2,4 interceptions de moyenne à eux deux), l’apport offensif de Rodrigue Beaubois et d’Elijah Bryant – entre autres – sera conséquent sur les lignes arrières. D’autant que le secteur intérieur regorge de possibilités avec à la fois de la menace derrière l’arc (Pleiss, Polonara, M’Baye) et de la dissuasion/présence dans la peinture (Dunston, Zizic).

Un début de saison sans Shane Larkin

L’Anadolu Efes devra toutefois se remettre… de l’Euro, car un tiers de son effectif a zappé les présentations en club pour se mettre au service de son équipe nationale cet été. Ainsi, l’Italien Achille Polonara a sorti le Serbe Vasilije Micic en huitièmes, le Français Amath M’Baye a éliminé son futur coach – sélectionneur de la Turquie – Ergin Ataman, Bugrahan Tuncer and co puis Achille Polonara. De quoi se chambrer tout au long de la saison. Mais, le plus important, Shane Larkin a dû quitter l’EuroBasket au pire moment, à l’heure des matches couperets, pour se faire opérer d’un doigt, ce qui l’empêchera de tenir son rang à la rentrée.

Quoi qu’il en soit, l’Efes débute cette saison 2022-23 parmi les équipes à abattre, l’ajout de nouvelles stars à l’effectif rendant le triplé envisageable. Que de chemin parcouru depuis cette saison 2017-18 où l’Anadolu Efes avait terminé… lanterne rouge de l’Euroleague. 

Les résultats des cinq dernières saisons

SaisonCoupe d’EuropeBilan / RangPlayoffsTop scoreurChampionnat local
2017-18Euroleague7-23 / 16eSonny Weems (15,5)Demi-finale
2018-19Euroleague20-10 / 4eFinalisteShane Larkin (12,5)Champion
2019-20Euroleague24-4 / 1er(Covid-19)Shane Larkin (22,2)(Covid-19)
2020-21Euroleague22-12 / 3eChampionVasilije Micic (16,7)Champion
2021-22Euroleague16-12 / 6eChampionVasilije Micic (18,2)Finaliste

Les changements de l’intersaison

Arrivées : Egehan Arna (Besiktas, 2024), Amath M’Baye (Pinar Karsiyaka, 2023+1), Ante Zizic (Maccabi Tel-Aviv, 2024+1), Will Clyburn (CSKA Moscou, 2024), Achille Polonara (Fenerbahce, 2023+1)
Sous contrat : Shane Larkin (prolongation, 2024), Rodrigue Beaubois (prolongation, 2023), Dogus Balbay (2023), Erten Gazi (prolongation, 2023+1), Bugrahan Tuncer (prolongation, 2024), Tibor Pleiss (prolongation, 2024), Vasilije Micic (prolongation, 2024), Bryant Dunston (prolongation, 2023), Elijah Bryant (2023), Egemen Guven (2023), Ergin Ataman (coach, prolongation, 2023)
Départs : Adrien Moerman (Monaco), Filip Petrusev (Etoile Rouge), Yigitcan Saybir (Bursaspor), James Anderson (Murcie), Tolga Gelcim (Bursaspor), Krunoslav Simon, Chris Singleton

Saison 2022-2023

Effectif

Meneurs : Shane Larkin, Dogus Balbay, Erten Gazi, Omercan Ilyasoglu
Arrières : Vasilije Micic, Rodrigue Beaubois, Bugrahan Tuncer
Ailiers : Will Clyburn, Elijah Bryant, Egehan Arna
Ailiers-forts : Achille Polonara, Bryant Dunston, Amath M’Baye
Pivots : Tibor Pleiss, Ante Zizic, Egemen Guven

Staff sportif

Coach : Ergin Ataman
Assistants : Tomislav Mijatovic, Yakup Sekizkok, Cenk Yildirim

Front office

Président : Tuncay Ozilhan
Vice-président : Ahmet Boyacioglu
Directeur général : Alper Yilmaz

Finances

Budget 2021-22 : entre 25 et 30 millions d’euros (brut)
Masse salariale 2021-22 : 15,0 millions d’euros (net)

Salle : Sinan Erdem Dome (16 000 places)

Trois joueurs à suivre

Vasilije Micic (1,96 m, 28 ans)

Stats Euroleague 2021-22 : 18,2 points à 46,1 % aux tirs (dont 33,9 % à 3-points et 85,4 % aux lancers), 4,6 passes décisives, 2,7 rebonds, 1,1 interception et 2,9 pertes de balles pour 16,0 d’évaluation en 30 minutes (34 matches)

MVP de l’Euroleague 2020-21, double champion et MVP des finales en titre… On se demande ce qu’il faut aux dirigeants de NBA pour passer à l’offensive sur « Vasa » Micic. Cela fait deux intersaisons que son nom circule activement en coulisses aux Etats-Unis, et deux fois que le Serbe finit par rempiler à l’Efes, pour le plus grand bonheur des fans européens. « Il a vraiment décollé depuis le moment où nous avons acquis ses droits », a expliqué cet été Sam Presti, le general manager du Oklahoma City Thunder, qui a obtenu ses droits en 2020 dans le transfert d’Al Horford. « Je pensais que nous étions tout proche (de le faire venir) à un moment donné mais il est sous contrat, et il est engagé là-bas. Je n’exclurais rien mais c’est probablement une affaire qu’il faudra réévaluer chaque année ». Il n’en est rien cette saison. L’ancien de Mega, du Zalgiris Kaunas, de l’Etoile Rouge et du Bayern Munich revient revanchard sur les parquets européens, lui qui a dû essuyer une déception collective en septembre en se faisant sortir par l’Italie dès les huitièmes à l’Euro. Le combo guard, dynamiteur de jeu, revient pour une 5e saison à l’Efes, qui peut le propulser un peu plus au rang de légende en Europe.

Will Clyburn (2,01 m, 32 ans)

Stats Euroleague 2021-22 : 14,9 points à 39,1 % aux tirs (dont 33,3 % à 3-points et 88,6 % aux lancers), 5,2 rebonds, 1,7 passe décisive, 0,7 interception et 2,0 pertes de balle pour 12,8 d’évaluation en 28 minutes (20 matches)

C’est l’un des plus jolis coups de l’intersaison…

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus

Photo : Vasilije Micic (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019