Pro B : Bernard King roi de Quimper, au détriment du Havre ?

Jacques Durand
0

« C’est la fin. Seize ans en professionnel c’est déjà très bien. Je garde de très bons souvenirs. Je veux finir en beauté et aider l’UJAP Quimper à se maintenir. » Voilà ce que déclarait Bernard King (ici sous le maillot du Havre, en 2012-2013), 36 ans, lors de son arrivée à Quimper fin janvier alors que l’UJAP pointait à la dernière place du classement. Quatre mois plus tard, le swingman à la carrière bien remplie est en passe de réussir son dernier défi avant de raccrocher.

14 points dans le money-time

Hier dans un match ultra-important pour le maintien face à Poitiers, ses 22 points et son panier décisif en contre-attaque à 8 secondes de la fin ont permis aux Bretons, menés 14-32 après 10 minutes, de l’emporter sur le fil, 77-75. Surtout au vu du méga-money-time puisque sa patte gauche a pris feu et King s’est fendu de 14 points, à 3/3 à 3 points dans les quatre dernières minutes du match.

«  Je ne sais pas si c’est un final héroïque, mais c’est enfin une fin de match qui tourne en notre faveur, a souligné l’entraîneur quimpérois Laurent Foirest après ce  »hold-up à la maison ». Cette année, ce n’est pas souvent arrivé donc on va apprécier. Les mecs se sont battus comme des lions. Quand ils sont entrés en jeu, les jeunes ont pu combler l’écart », a ajouté l’ancien international français qui est resté fidèle à ses principes jusqu’au bout. Dans le jeu comme dans sa confiance qu’il a accordée aux plus jeunes qui ont encore brillé hier soir à l’image des 18 points, 7 rebonds et 5 passes décisives de Paul-Lou Duwiquet, qui a dignement fêté ses 23 ans hier avec son meilleur match de la saison (24 d’évaluation).

Le dernier match de sa carrière face… au Havre

Vendredi prochain, Quimper, Poitiers et Le Havre (15, 16 et 17e, 10v-23d) joueront leur survie à l’occasion de la dernière journée. Pendant que Poitiers recevra Denain, en course pour un spot en Playoffs, l’Ujap devra se rendre au Havre, terre des plus beaux exploits de Bernard King qui a porté le maillot du STB à plus de cent reprises (2009-2011, une saison 2012-2013 à 16,8pts par match en Jeep ELITE, et 2016-2017 en Pro B). Si Bernard King, qui tourne à 23 points en moyenne sur les trois derniers matchs (12,7 sur la 2e partie de saison) venait à nouveau à être le héros du dernier match de sa carrière, il enverrait alors Le Havre, un de ses clubs de cœurs, en N1. Un scénario catastrophe pour Le Havre qui évoluait encore en première division en 2015-2016.

Clip du STB Havre lors de son retour à l’été 2016

 

 

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

décembre 2018
L M M J V S D
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements