Quart-de-finale Champions League: Vainqueur au retour, Bologne sort Nanterre, 148-141

Sacha RUTARD
0

Après avoir éliminé Le Mans au tour précédent, Segafredo Virtus Bologne a fait de même avec Nanterre en quart-de-finale. Les hommes de Pascal Donnadieu n’ont pas été à même de conserver les 8 points (83-75) glanés à l’aller. Ils se sont inclinés largement en Italie (73-58) et donc de sept points sur l’ensemble des deux matches (148-141). Courageux mais bien serrés par la défense bolognaise, ils n’ont pas été capables de faire valoir leur fameuse réussite à trois-points (6/26). Le meilleur marqueur de la Virtus (16 points) est l’international français Amath Mbaye.

Le Final Four de la BCL se tiendra le premier week-end de mai. Anvers, Bamberg et Tenerife sont les trois autres qualifiés.

Dans l’ambiance électrique du Madison, alimentée par les chants des ultras tout en noir, Nanterre subissait de suite la pression italienne. Approcher le cercle n’était pas une partie de plaisir. Heureusement l’ardeur des Bolognais n’était pas réellement concrétisée au score. D’ailleurs chaque attaque des deux côtés était une souffrance. 11-11 au bout de 8 minutes avant un léger décrochage au buzzer du quart-temps, 17-12.

Après 11’30, Bologne prenait pour la première fois la main sur l’ensemble des deux matches (25-14). Le super scoreur Kevin Punter montrait son savoir-faire et Nanterre était dominé à l’intérieur, comme on le craignait, avec déjà 7 rebonds offensifs pour la Virtus. De plus, Jeremy Seglin était totalement tenu. Sur un alley-oop avec Dejan Kravic au dunk, Bologne augmentait sa marge, 29-14. Heureusement, sonné, Nanterre réagissait avec une très bonne activité de l’Islandais Haukur Palsson (12 points à la mi-temps). 29-22. Seulement, le dernier coup de rein était italien, Bologne possédant une grande diversité de shoots et le 3/11 à trois-points des Français prouvait aussi qu’ils savent défendre avec une forte intensité. 41-29 (20e)

Les Nanterriens rataient complètement la reprise et avant que Pascal Donnadieu puisse demander un tempts-mort, il y avait dix-huit point d’écart, 47-29. Bologne déroulait avec une profondeur de banc bien supérieur. Une fois de plus dans les cordes, Nanterre ne craquait pas et profitait d’une accalmie pour revenir à -4 sur l’ensemble des deux matches (124-128).

Haukur Palsson (18 points) faisait un match épatant. Dommage que les tirs au-delà de la ligne à 6,75m de Hugo Invernizzi (1/7) manquaient invariablement leur cible. On observait beaucoup de va-et-vient pour rien avant que Jeremy Senglin mette son équipe à deux points de la Virtus sur l’ensemble des deux matches (136-138).

Seulement, visiblement à bout de souffle, Nanterre flanchait dans le money time, à l’image de deux balles gaspillées synonymes de contre-attaque sans opposition pour les Italiens et de trois lancers manqués de Demetrius Treadwell. Un dernier tir à trois-points de Adas Juskevicius qui rebondissait sur le cercle enterrait les espoirs de qualification de la JSF.

La boscore est ici.

AEK Athènes (GRE) v Brose Bamberg (GER): 69-67 (total: 136-138)
Telenet Giants Anvers (BEL) v Nizhny Novgorod (RUS): 66-61 (total: 149-129)
Iberostar Tenerife (ESP) v Hapoel Bank Yahav Jerusalem (ISR): 81-64 (total: 154-139)
Segafredo Virtus Bologne (ITA) v Nanterre 92 (FRA): 73-58 (total: 148-141)

Photo: Jeremy Senglin (FIBA)

https://twitter.com/BasketballCL/status/1113518666509733888

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

octobre 2019
LMMJVSD
« Sep  
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements