Euro féminin: Les Bleues repoussent la République Tchèque dans le money time, 74-61

Sacha RUTARD
0

Sur les trois premiers quart-temps, l’équipe de France n’a mené que 18 secondes, c’est dire que cette victoire face à la République Tchèque fut beaucoup plus laborieuse que ne l’indique le score final, 74-61. Les Bleues ont été longtemps en dessous de leurs standards et la paire Katerina Elhotova-Romana Hejdova en a alors profité pour cartonner.

Heureusement, la France a pu bénéficier d’une Olivia Epoupa stratosphérique dans tous les compartiments du jeu (18 points, ce qui est son record en carrière, 6 passes, 6 interceptions, 4 rebonds) et ses qualités athlétiques ont fait la différence dans les dix dernières minutes face à des Tchèques physiquement au bout du rouleau.

C’est sans l’intérieure de Prague, Alena Hanusova, sa top marqueuse en qualifications (16,5 points), l’Américaine naturalisée Kia Vaughn, que Valérie Garnier avait sous la main à Fenerbahçe et Julia Reisingerova, blessée, que la République Tchèque s’est présentée à l’Euro.

Valérie Garnier avait choisi de placer Sandrine Gruda dans le cinq de départ même si la Martiniquaise n’avait participé qu’au dernier match de préparation face à la Chine en raison d’une douleur à la cuisse. La mise en jambe des Bleues, laxistes en défense, imprécises dans les passes et les shoots, a été laborieuse (9-17). Une sorte de bêtisiers. Une meilleure vigilance en défense avec les exploits d’Olivier Epoupa (8 points) et une franche domination au rebond leur permettaient d’effacer rapidement l’ardoise (17-17) même si les Tchèques repassaient en tête au buzzer du premier quart (19-20).

Si les Tchèques étaient aussi compétitives, c’est principalement grâce à une belle adresse et notamment celle de l’ailière de l’USK Prague Katerina Elhotova qui avait scoré 11 points après 14 minutes, alors que les Bleues, visiblement stressées, n’arrivaient pas à conclure, à l’image de Sandrine Gruda qui loupait ses quatre lancers. Seulement deux points en 5 minutes ! De quoi redonner une avance à leurs adversaires, 21-28, et même 25-35 avant de retomber à 27-38 à la mi-temps. C’est son 6/12 à trois-points qui permettait à la République Tchèque de faire la loi.

Et ce sont leurs qualités athlétiques qui relançaient les Françaises et toujours leur maladresse qui leur interdisait de profiter pleinement de cette supériorité. La Landaise Romana Hejdova était à son meilleur niveau (16 points en 26 minutes). Si bien que la France faisait des va-et vient-au score et avec un cinq composé de jeunes et de rookies, elle revenait de 37-45 à 50-50 après trente minutes avec 16 points en contre-attaques contre seulement 2 aux Tchèques.

Une accélération de Bria Hartley donnait un +6 à la France (60-54) alors que les titulaires étaient revenues en piste. Les Tchèques piquaient du nez et se mettaient en zone pour perturber les Bleues. Un trois-points de Marine Johannès permettait de trouver la clé d’entrée (63-56). Malgré une Romana Hejdova héroïque, les Bleues s’échappaient définitivement. Bria Hartley (13 points), Olivia Epoupa et Endy Miyem (11) plantaient chacune leur panier à trois-points.

Demain, à 14h30, les Françaises seront opposées au Monténégro qui a perdu son, premier match face à la Suède, 51-67.

Photo: Olivia Epoupa, FFBB

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

octobre 2019
LMMJVSD
« Sep  
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements