Euro U16: La France va retrouver son éternel rival espagnol en finale

Sacha RUTARD
0

Malgré un début de troisième quart-temps où ils se sont totalement déconcentrés, les Français se sont qualifiés pour la finale de l’Euro U16 en éliminant l’Italie chez elle, 73-56. Un départ tonitruant leur ont permis de se constituer un capital qui a été très utile quand les Italiens ont effectué un dangereux come back. L’écart final ne reflète pas le moment crispant vécu pendant une huitaine de minutes.

Comme toujours Victor Wembanyama (12 points, 13 rebonds, 5 passes, 3 contres) a été étincelant. Ousmane Dieng (17 points, 3/7 à trois-points) a apporté une forte contribution offensive.

La France jouera demain la finale à 21h face à l’Espagne qui a cartonné la Russie en demi, 81-53, avec 19 points, 6 passes et 5 rebonds de l’arrière de 1,97m Ruben Dominguez Gonzalez.

Bernard Faure avait décidé de mettre ensemble Victor Wembanyama (2,18m) et Naoll Balfournier (2,12m) et ça fonctionnait très bien. C’était d’autant plus efficace que Ousmane Dieng plantait 10 points en 6 minutes (23-10, 8e). Le rythme était élevé et si d’un côté on entendait des “Italia… Italia…”, de l’autre les supporters français criaient des sonores “défense… défense…”.

Comme cette défense des Bleuets fonctionnait toujours aussi bien et que l’adresse était bien supérieure à la moyenne (11/16 contre 4 malheureux paniers pour les Italiens pour le même nombre de shoots), c’était le grand écart après un quart-temps: 29-10 ! Ou encore 38 à 3 à l’évaluation. Quel départ !

Photo: Victor Wembanyama (FIBA)

Si les Italiens avaient pris un coup sur la tête, ils réagissaient et comme les Français ne surfaient plus sur la même insolente adresse, de vingt-et un points (31-10), la marge tombait sous la quinzaine. Ca aurait même pu tourner au vinaigre mais Victor Wembanyama (6 points, 9 rebonds, 3 passes et 1 contre en 14′) veillait au grain et le matelas à la mi-temps était encore appréciable (42-29).

Les Français repartaient de plus belle à l’entame du troisième quart-temps, infligeant un 9-0 à leurs hôtes en 4’30, 51-29. En continuant à empêcher les Italiens d’avoir des positions confortables tout en faisant preuve d’une belle fluidité offensive, les garçons de Bernard Faure ne pouvaient qu’accroître leur avantage. Le point culminant était observé à 60-34 (29e). Les Italiens ne parvenaient à inscrire que 8 points dans le quart-temps.

Profitant que certains cadres français étaient sur le banc, les Italiens ont eu alors un coup de chaud (60-50). Soit 13-0 avec une technique en prime. Les Bleuets ont-ils crû trop tôt que l’affaire était dans le sac?

Le public d’Udine redoublait d’ardeur, ses joueurs prenaient les rebonds qu’ils n’avaient pas capté jusque là, ils étaient décomplexés, euphoriques, défiaient même Wembanyama sous le cercle, et celui-ci se voyait refuser un contre, tout un symbole. 62-55, le feu était dans la baraque. Nathan De Sousa a mis deux lancers et un contre sur un shoot à trois-points italien qui ont servi d’extincteur tout contre la présence des deux côté du terrain de Wembanyama. Les Italiens étaient partis de trop loin pour réaliser le casse du siècle et les Bleuets ont retrouvé leurs esprits en fin de match.

La boxscore est ICI.

Photo: FIBA

Photo: Ousmane Dieng, FIBA

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

septembre 2019
LMMJVSD
« Août  
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements