Bourges n’est plus qu’à une victoire du titre de champion de France

Sacha Rutard
0

Sous le regard de Tony Parker, et de cinq milliers de fans tango, Bourges a vaincu une deuxième fois l’ASVEL (78-62) et se rapproche d’un 15e titre de champion de France.

C’est une démonstration collective qu’ont effectué les joueuses d’Olivier Lafargue, dures en défense et pleines de sang-froid en attaque. Chaque joueuse a apporté son écho, que ce soit les anciennes (14 points pour Elin Eldebrink, 11 rebonds pour Isabelle Yacoubou, 7 rebonds pour Kristen Mann et Elodie Godin) ou les jeunettes comme Iliana Rupert et Pauline Astier (8 points à 4/5 aux tirs). A l’inverse, Lyon a dû compter sans Ingrid Tanqueray et Marième Badiane, ce qui réduit les rotations, et aussi avec les faillites individuelles dont celle de Marine Johannes (1/7 aux shoots), qui a fait peine à voir.

9 Berruyères scorent dès le 1er quart-temps

Le rythme fut tout de suite enlevé, les échanges pétillants, et Bourges n’a pas cette fois laissé le soin à son adversaire de prendre la tête dans les premières minutes. 13-7 puis 22-13 à la fin du premier quart-temps avec 9 Berruyères ayant participé à la marque, et Elin Eldebrink comme top marqueuse avec 5 points. A l’image d’Aleksandra Crvendakic, les Lyonnaises ne paraissaient pas sereines, comme un peu envoutées par le jeu berruyer.

C’est l’activité des deux côtés du terrain de la Canadienne Alexander Kayla Alexander qui permettait à Lyon de tenir bon. Mais on voyait aussi à l’oeuvre la classe de Pauline Astier, 20 ans, qui joue juste comme si elle en avait dix de plus. Un nouveau rush d’Alexander, intenable sous le cercle (17 des 33 points lyonnais à 7/7 aux tirs en moins de 15 minutes), une bonne défense sur Isabelle Yacoubou et Iliana Rupert coincées dans la peinture (2/14 en cumulé aux shoots) et un shoot heureux de Crvendakic permettaient à l’ASVEL de prendre le lead pour la première fois à 2 minutes de la mi-temps (31-33).

Photo : Sara Chevaugeon (FFBB :Tuan Nguyen)

Iliana Rupert régale

Le début de la deuxième mi-temps fut marqué par les imprécisions dans les deux camps. Probablement la pression de l’enjeu. Mais, au fur et à mesure, avec une défense forteresse, Bourges faisait l’écart pour atteindre quatorze points, à 54-40 (27e). Kayla Aleksander était devenue subitement invisible (2 points seulement en deuxième mi-temps).

Pour son peut-être dernier match au Prado, Iliana Rupert (16 points, 7 rebonds) régalait et c’est la maîtrise de toute l’équipe berruyère qui impressionnait. Une 25e victoire au Prado cette saison qui n’a pas souffert de discussions.

La boxscore est ICI.

Le programme :

Match 3 : Lyon – Bourges / Samedi 4 juin à 16h15

Match 4 : Lyon – Bourges / Lundi 6 juin à 20h45 – Si nécessaire

Match 5 : Bourges – Lyon / Jeudi 9 juin à 20h45 – Si nécessaire

Photo : Bourges Basket

https://twitter.com/BourgesBasket/status/1531717355910332416

Photo : (Tuan Nguyen/FFBB)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019