EuroBasket : La France sort victorieuse du piège lituanien

Pascal Legendre
0

L’équipe de France a obtenu aux forceps un succès ultra précieux face à la Lituanie (73-77), effectuant un pas vers les 8e de finale.

Il y a eu trois hommes-clé dans ce succès. Evan Fournier, qui a porté l’équipe de France en attaque souvent en se débrouillant seul avec la balle (27 points à 9/20 aux shoots), Terry Tarpey, deuxième évaluation de l’équipe (16), dont l’énergie est contagieuse et désormais indispensable, lui qui était très loin au départ d’avoir sa place dans les 12, et Moustapha Fall dont on comprend que Vincent Collet le voulait absolument dans son équipe et a attendu jusqu’à la dernière minute pour le récupérer après sa convalescence suite à une blessure à la cuisse.

C’est grâce à une défense retrouvée (11 interceptions, 17 balles perdues pour la Lituanie) que les Bleus ont inversé un match qui longtemps ne leur fut pas favorable, sachant que les Lituaniens ont mené 30 minutes avec un avantage maximum de 13 points. Comme souvent, les qualités athlétiques des Français ont fait la différence à mesure que le temps avançait.

Un nouveau départ poussif

A leur entrée sur le terrain pour la période d’échauffement, les Bleus ont été copieusement sifflés, alors que les Lituaniens ont été applaudis par les fans déjà à leurs places. Un avant-goût de l’ambiance verte, rouge et jaune. « Lietuva ! Lietuva ! » Les supporters français représentaient juste quelques ilots dans la Köln Arena pleine de 18 017 spectateurs.

Pour le cinq de départ, Vincent Collet choisissait -surprise- de mettre Terry Tarpey -qui monte en grade chaque semaine- au milieu de Thomas Heurtel, Evan Fournier, Guerschon Yabusele et Rudy Gobert. Le Manceau avait comme mission de pister Ignas Brazdeikis. Seulement, la défense était tout de suite dépassée, à l’image de Rudy Gobert, alors que les Baltes réussissaient leurs cinq premiers shoots pour mener 4-13 au bout de 4’30, et encore 6-18 malgré l’entrée de Andrew Albicy pour revitaliser le rideau défensif. Le pivot Jonas Valanciunas des New York Pelicans se régalait, alors que sur le banc, le general manager Boris Diaw avait le visage des mauvais jours.

Photo: Domantas Sabonis

Moustapha Fall donne un coup de fouet aux Bleus

Absent de toute la préparation, Moustapha Fall faisait son retour à la compétition, et tout de suite impulsait du dynamisme et de la confiance. Evan Fournier prenait pleinement ses responsabilités (11 points dans le premier quart-temps), et les Bleus opéraient la jonction à la 12e minute (28-28). Toujours ce besoin d’être claqué pour réagir.

L’intensité avait grimpé de plusieurs degrés, mais les Bleus étaient sous Fournier dépendance offensivement. Le joueur des New York Knicks avait marqué 17 des 31 premiers points français, alors qu’au même moment, 8 Lituaniens se partageaient à peu près équitablement la marque avec Marius Grigonis en pointe (11 points). Incontestablement, la France était plus percutante avec Moustapha Fall dans la peinture et c’est son abattage -il enfonce, il cherche le partenaire démarqué- combiné à celui de Fournier qui lui permettait d’être toujours dans la course à la mi-temps (40-41).

Photo : Terry Tarpey

Terry Tarpey, l’énergizer

C’est toujours avec Terry Tarpey et sans Thomas Heurtel que la France attaquait la deuxième mi-temps. On notait que c’est sur un trois-points du Franco-Américain servi par Evan Fournier que les Bleus ont viré pour la première fois en tête (46-48- 24e). C’était âpre et indécis. Un temps fort des Lituaniens et les voilà qui se redonnaient un peu d’air (50-56). Surtout les Français étaient de nouveau en panne de combustibles en attaque, demeurant les 3 dernières minutes 57 secondes du troisième quart-temps sans marquer. 50-56 (30e).

Comme toujours dans ce type de match, chaque possession était brûlante. Les Lituaniens aussi savent bien défendre. C’était de nouveau un trois-points de Tarpey qui autorisait les Français à égaliser à 60-60. Et un autre à 3’07 de la fin, en transition de l’inévitable Evan Fournier à mener 67-64. A l’image de l’incroyable Terry Tarpey, les Bleus s’arrachaient en défense. Thomas Heurtel inscrivait 4 points de suite et la France avait un matelas de 7 points (71-64) à 2’03 du buzzer. Et comble de malheur pour les Lituaniens Marius Grigonis se blessait à la cheville.

On crû sur une claquette dunkée de Rudy Gobert sur un shoot raté de Fournier que l’affaire était dans le sac (73-67), mais les Lituaniens se sont battus jusqu’au bout. Rokas Jokubaitis remettait la France à portée de fusil (74-72 à 13″9), mais Gobert s’est saisi du rebond sur un ultime lancer-franc volontairement raté de Ignas Bradzeikis.

Pas question de s’endormir sur ces quelques lauriers, un autre match est prévu dès demain, à 20h30, face à la Hongrie, le sans-grade de ce groupe de Cologne.

La boxscore est ICI. Classement Groupe B.

De l’un de nos envoyés spéciaux à Cologne, Allemagne.

Photo d’ouverture : Evan Fournier (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

septembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019