EuroBasket : la France vient à bout de la Bosnie-Herzégovine à l’usure

Pascal Legendre
0

Après la Lituanie et la Hongrie, l’équipe de France a enchaîné sur une troisième victoire consécutive à l’EuroBasket, cette fois au détriment des coriaces Bosniens (81-68).

La victoire de la Bosnie à Sarajevo pour le compte des qualifications à la Coupe du monde (96-90) n’était pas le fruit du hasard. Ce pays de 3,2 millions d’habitants, désargenté, s’est constitué une magnifique équipe nationale. Sur le banc des Bleus, Pascal Donnadieu a pu se dire que Nanterre a fait une superbe affaire avec l’acquisition de Miralem Halilovic (14 points à 7/10 aux shoots), et c’est toute la Betclic Elite qui peut regretter le départ du lutin John Roberson (13 points).

Les Bosniens sont apparus un peu moins saignants que lors de leurs précédentes apparitions, du fait d’un évident manque de banc, mais c’est aussi sur ses cadres que Vincent Collet a pu compter pour faire la différence en fin de match. Qui pouvait penser avant l’Euro que Terry Tarpey jouerait près de 30 minutes dans un match comme celui-ci, aux couteaux, pour suppléer Timothé Luwawu-Cabarrot, qui a passé 10 minutes sur le parquet de la Köln Arena pour une évaluation à zéro ?

Photo : FIBA

L’axe défensif Albicy-Tarpey-Gobert

Evidemment, sans les fans allemands et lituaniens – du moins en début de match -, les gradins de la Lanxess Arena étaient davantage clairsemés pour ce France-Bosnie avec une large supériorité numérique des supporters bosniens sur les Français… lesquels ont pu compter sur le soutien des Lituaniens, qui ont célébré chaque panier des Bleus, sachant qu’une victoire de la Bosnie condamnait définitivement leur équipe.

De suite Rudy Gobert a montré les crocs, avec deux contres en deux minutes, une pénétration et une solidité sans faille au rebond. Avec un Terry Tarpey en défense sur Dzanan Musa (4/10 aux shoots au final) et présent sur chaque latte du parquet, la France est correctement entrée dans le match. Il ne lui manquait que l’adresse extérieure que ne trouvaient ni Evan Fournier, ni Thomas Heurtel, qui loupaient leurs 6 premiers shoots en cumulé. 19-19 après un quart-temps avec tous les points inscrits par le trio Roberson-Musa-Halilovic pour les Bosniens qui avaient tissé une bonne vieille zone.

Sur une attaque à 4 points, les Bosniens ont mené un temps de cinq points (22-27), mais sinon le leadership était partagé. Les équipiers de Dzanan Musa avaient du mal à trouver la mire à trois-points (3/12). La défense des Bleus axée autour du trio Albicy-Tarpey (3 interceptions)-Gobert les faisait souffrir et Thomas Heurtel (6 points, 4 passes) avaient un impact certain en attaque. Sur une contre-attaque rondement menée ponctuée d’un trois-points d’Andrew Albicy, la France prenait ses distances (42-31, 39e), ce qui était confirmé à la mi-temps (34-44).

Photo : Evan Fournier

5’45 sans marquer

Jusuf Nurkic restait sur le banc avec ses 3 fautes pour le début de la deuxième mi-temps. Il y avait beaucoup d’ardeur mais aussi beaucoup d’erreurs des deux côtés y compris dans la finition. Une vraie chienlit. Les Bleus pointaient à 52-40 (26e), mais alors que Vincent Collet innovait avec un instant Gobert et Fall en même temps sur le terrain, les Français ne trouvaient plus la cible, et pire refusaient plusieurs fois le shoot dans la limite impartie des 24 secondes. Elie Okobo a fait un passage fantomatique, Timothé Luwawu Cabarrot était aussi dans le dur. Aussi, entre le 3e et le 4e quart-temps, les Bleus sont restés 5’45 sans marquer entre un panier de Thomas Heurtel et un dunk de Vincent Poirier.

Harangués par Jusuf Nurkic, les supporters bosniens s’enflammaient, et leur équipe a complètement refait son retour et passé en tête. Vincent Collet a dû s’appuyer sur son cinq majeur pour que la France relève la tête. Yabusele, Fournier – qui a franchi le cap des 1 000 points en carrière – et Heurtel ont enfin fait sauter la zone bosnienne. Guerschon Yabusele faisait une fois encore étalage de sa puissance sous le cercle. Les équipiers de Miralem Halilovic était visiblement sur les rotules.

Un dunk de Rody Gobert fut salué par le kop lituanien comme si c’était Jonas Valanciunas qui en avait été l’auteur. Evan Fournier les a incités du geste à faire encore davantage de bruit. Une contre-attaque ponctuée par un autre dunk, cette fois de Terry Tarpey – qui a révélé après le match avoir des origines lituaniennes par sa mère – les a fait bondir de joie. Jusuf Nurcic écopa d’une technique pour corser le tout. Les Lituaniens crièrent plusieurs fois « merci ! merci ! » aux joueurs français qui venaient de sauver la peau des Baltes.

Boxscore France – Bosnie-Herzégovine / Classement Groupe B

D’un de nos envoyés spéciaux à Cologne.

Photo d’ouverture : Thomas Heurtel (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

octobre 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019