EuroBasket : La France en finale après avoir fait voler en éclats la Pologne !

Pascal Legendre
0

L’équipe de France a maintenu une défense exceptionnelle d’un bout à l’autre de sa demi-finale pour étouffer la Pologne (95-54). La finale sera diffusée dimanche à 20h30 sur M6.

Les Français ont totalement assumé leur statut de favoris et jamais il n’a été question que leur série de 14 succès consécutifs en compétitions officielles face aux Polonais, amorcée en 1985, soit interrompue. La défense française a donné le vertige aux coéquipiers de Mateusz Ponitka. On a eu l’impression parfois que l’équipe de France jouait contre une équipe de N2… alors que les Polonais sortaient d’une victoire sur la Slovénie, championne d’Europe. 41 points, c’est le plus gros écart à un EuroBasket depuis 1987 et la victoire de la Yougoslavie sur… la Pologne avec 47 points (128-81) !

S’il faut distribuer des prix individuels, alors Rudy Gobert pour sa défense et Guerschon Yabusele (22 points à 4/6 à trois-points) le méritent, mais on remarquera aussi que tout le monde a joué, tout le monde a marqué. Et que l’adresse à trois-points (15/26) est… formidable.

La France rencontrera en finale, dimanche, le vainqueur d’Allemagne – Espagne. Les Bleus sont déjà assurés de finir avec une médaille autour du cou comme en 1949, 2011 et 2003 où ils avaient remporté l’or.

Photo : Rudy Gobert (FIBA)

Les Polonais privés d’espace vital

La cohorte de supporters polonais était supérieure à celle des Français -leur pays est proche de Berlin-, et cela s’est entendu lors des hymnes. Cela faisait bizarre de voir Aaron Cel, natif d’Orléans et formé au Mans, dans le cinq de départ polonais, et Jakub Garbacz, joueur de Nationale 1 à Tours, faire son entrée sur le terrain un peu plus tard, alors que Vincent Collet présentait un starting five classique avec Albicy-Fournier-Tarpey-Yabusele-Gobert. On a tout de suite compris que cette demi-finale serait placée sous le sceau de la défense. Terry Tarpey puis Timothé Luwawu-Cabarrot avaient la charge de Mateusz Ponitka et Andrew Albicy de AJ Slaughter. Les Bleus érigeaient un vrai mur de Berlin, mais les Polonais ne se débrouillaient pas mal non plus.

Sinon un 0-2, la France a mené d’emblée et s’est retrouvée à 15-9 à l’issue du premier quart-temps. Les Polonais en étaient à 3/13 aux shoots -heureusement pour eux, AJ Slaughter avait planté deux trois-points-, Thomas Heurtel avait éclairé le jeu. Dommage qu’une fois encore les balles perdues (7) aient gâché le quart-temps.

L’écart est vite monté à +13 (22-9, 13e) sur un trois-points de Thomas Heurtel et un dunk de Rudy Gobert. L’aréna berlinoise était éblouie par un contre majestueux du pivot de Minnesota suivi par un fast break et un dunk en course de Vincent Poirier. Et Gobert en faisait un autre du même calibre avec cette fois Terry Tarpey à la finition d’un dunk tout aussi rageur. Quelle défense ! Les Polonais s’empalaient sur Gobert and Co. A l’entame de la dernière minute du quart-temps, les Bleus avaient marqué deux fois plus de points que leurs adversaires (32-16). Et 34-18 à la mi-temps.

Photo : Guerschon Yabusele (FIBA)

Une stat qui tue : la dernière fois qu’une équipe avait marqué moins de 20 points au cours de la première mi-temps d’une finale de l’EuroBasket était en… 1946 lors d’un Hongrie-Tchécoslovaquie ! Le 7/31 aux shoots piquait les yeux des Polonais. Avec 5 points, aucun rebond et aucune passe, Ponitka était loin d’un triple double…

Garbage time

Le troisième quart-temps, talon d’Achille des Bleus dans cet EuroBasket ? Pas cette fois. Le rouleau compresseur français continuait son oeuvre. On notait que les hommes de Vincent Collet possédaient encore le double de points des Polonais, à 39-18 comme à 52-25 (27e), puis plus tard à 73-36 (34e). Guerschon Yabusele était monstrueux.

Elie Okobo (10 points), Amath Mbaye (8), et même le 12e homme Théo Maledon, mettaient la main à la pâte. Il y a longtemps que l’on était passé dans une sorte de garbage time. Rare pour une demi-finale de l’EuroBasket !

Vincent Collet voulait un match référence. Il a été exaucé au-delà de ses espérances.

Boxscore France – Pologne

Photo : Rudy Gobert (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

octobre 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019