Coupe du monde féminine : En échouant face à la Serbie, la France plombe sa fin de tournoi

L’équipe de France est tombée face à la Serbie (62-68) et devra certainement affronter les Etats-Unis ou la Chine en quart-de-finale. Un sort peu enviable.

Marina Maljkovic, secondée par une autre Franco-Serbe, Ljubica Drljača, qui connaît également parfaitement le basket français, a gagné une fois de plus la bataille stratégique face aux Bleues. Elle s’est réellement appuyée sur sept joueuses avec en figures de proue la naturalisée Yvonne Anderson (18 points, 6 passes, 5 rebonds et 3 interceptions), Jovana Nogic (17 points, 5 rebonds, 4 passes) et Tina Krajisnik (12 points et 13 rebonds).

Les Serbes ont compensé leurs 27 (!) pertes de balle grâce à une supériorité gênante au rebond : 44 à 25. Les Bleues ont totalement failli dans la peinture à l’image d’Iliana Rupert qui est sortie du terrain avec -2 d’évaluation. Au contraire, Marine Fauthoux a été admirable, alors que Alexia Chartereau (16 points) et Gabby Williams (12 points, 5 rebonds, 4 passes, 4 interceptions) et encore Sarah Michel ont été au-dessus de tous soupçons.

Ainsi, l’équipe de France devrait affronter en quart les Etats-Unis ou la Chine jeudi – le tirage au sort aura lieu en début d’après-midi -, le match sera diffusé à la fois sur France 4 et BeIN Sports. Battre la Chine serait un gros exploit, si ce sont les Américaines en face, il s’agira juste de limiter la casse.

Photo : Gabby Williams (FIBA)

-14 en 9 minutes

Marina Maljkovic avait choisi de ne pas faire entrer en jeu au départ Yvonne Anderson, Sasa Cado et Tina Krajisnik. Et, malgré quatre pertes de balle initiales, le starting five recomposé a parfaitement tenu la cadence des Françaises, imposant un pressing agressif. Avec le retour des titulaires, les Serbes menaient ainsi d’emblée 8-20 (6e) avec 7 points de Jovana Nogic du CB Avenida en Espagne.

Les Françaises paraissaient paralysées face à la défense serbe et, de l’autre côté du terrain, dans l’incapacité de contenir les assauts adverses. Yvonne Anderson était intenable et l’écart montait à +14 (10-24, 9e) divisé juste avant la fin du quart-temps grâce à l’impact de Gabby Williams, encore et toujours (17-24).

Un déficit au rebond

Les Serbes vivaient un très mauvais passage, perdant quantité de ballons, et ne profitant pas de leurs shoots ouverts. Si bien que la France effaçait d’un coup son ardoise avec un 14-0 : 24-24. Et la voilà même avec 6 points d’avance (32-26) sur des paniers primés de Marine Fauthoux et Marie-Eve Paget. Un bonus qui repassait dans les mains des Serbes avant la mi-temps (32-37) notamment grâce à un surplus de rebonds offensifs (10) et toujours la paire Jogic-Anderson à la finition (23 des 37 points de leur équipe). Les intérieures françaises souffraient dans la peinture et n’avaient pris à elles toutes qu’un seul rebond, une explication au terrible 10-22 dans ce secteur.

Photo : Alexia Chartereau (FIBA)

Sasa Cado sur un tir venu de nulle part

Sur des shoots loupés à trois-points et un rebond toujours défectueux, les Bleues se faisaient malmener (32-39) et en plus, Gabby Williams était pénalisée d’une troisième faute. Et, après que les Françaises soient revenues à égalité à 46, on revivait le même schéma: des tirs à trois-points, souvent inappropriés manqués, et une agressivité et un placement défaillants au rebond. Bilan après 30 minutes : 46-53.

Les Bleues semblaient avoir perdu toute confiance en elles et usaient et abusaient des shoots à trois-points, en vain. Un 0-11 cinglant les amenait à 46-57, puis à 50-60 à 5’40. Marine Fauthoux faisait preuve d’une générosité exemplaire, jouait tous les ballons, se faisait sécher par Tina Krajisnik, et l’équipe de France revenait à 60-64 à deux minutes de la fin, puis à 62-64 sur un panier d’Alexia Chartereau à 48 secondes.

C’est alors que Sasa Cado, qui en était jusque là à 6 tirs loupés à trois-points, en a mis un au buzzer, de 7 mètres, avec la planche, qui a tué le match. Un match que les Serbes méritaient de gagner.

La boxscore est ICI.

Photo : Ana Tadic

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

1 Response
  1. 3D

    Si le japon créé l’exploit et bat l’Australie, il y aura égalité entre Australie, Serbie et France avec 3v-2d, non ?
    Auquel cas au goal average particulier ça donne Australie +2 (-13 +15), Serbie-9 (-15 +6), France +7 (+13 -7). Et donc la France peut encore finir 2e sauf erreur de ma part…

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019