Autre

Gravelines : un crêpage de chignon entre femmes de joueurs dégénère

Scène surréaliste samedi soir après la tranquille victoire du BCM Gravelines-Dunkerque face à Hyères-Toulon.

Alors que les joueurs fêtaient leur prise de pouvoir dans le championnat avec les partenaires du club, Dounia Issa a carrément pété un plomb comme l’écrit La Voix Des Sports.

L’intérieur du BCM a tout simplement giflé la femme de Yannick Bokolo ! Cette dernière venait justement de gifler la femme d’Issa après avoir reçu un verre d’eau à la figure.

« Des femmes qui se crêpent le chignon, ce n’est pas encore dramatique » reconnaît Hervé Beddeleem, le président du club.

Sauf que là, Issa est intervenu de manière violente, sur une femme, et que ça laissera forcément des traces.

« Il y aura une sanction, on ne peut pas laisser passer ça, prévient M. Beddeleem. Ça peut aller jusqu’au licenciement en passant par la mise à pied temporaire. Mais des incidents, ça arrive dans un club. Le coach espère que ça va se tasser, que Yannick – qui m’a envoyé des textos en s’excusant alors qu’il n’y est pour rien – et Dounia, qui sont des hommes intelligents, parviendront à s’entendre. »

Pour sa part, Issa s’est excusé auprès de Bokolo, de son épouse et du club.

« Il a pété un câble, résume M. Beddeleem. C’est un des plus gentils du groupe. On l’a reçu le soir même, il s’est excusé mille fois, répétant qu’il adorait Yannick. Il nous a dit : « On ne touche pas à la famille ». Mais il aurait dû se contrôler. »

Commentaires   |  26 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *