Autre

La distribution des tickets Top 16 a débuté

Situation inédite dans l’histoire de l’Euroligue. Ça se passe dans le groupe A (celui de Nancy) : on a trois premiers ex-aequo avec 4 victoires et 3 défaites (Fener, Vitoria, Cantu) et trois derniers avec 3 victoires et 4 défaites (Bilbao, Olympiakos et donc Nancy). Tout va donc se décider dans les trois matchs restants !

Sinon, pour le reste, Barça, Fener, Kazan, Sienne, Real voire Partizan ont déjà validé leur passe pour le Top 16.

Kazan – Galatasaray (72-61)

Ils étaient sur une série de 3 victoires de rang en Euroligue, et ils recevaient Galatasaray, soit leur concurrent direct pour la troisième place du groupe D, derrière le Barça et Sienne.

Et les russes de Kazan n’ont pas raté leur chance. Le trio vétéran US : Liday (17 points) – Greer (11 points) – Domercant (13 points) n’a pas chômé et récolte les fruits de son travail: une 4ème victoire d’affilée et un ticket au Top 16 qui est confirmé un peu plus tard dans la soirée par la victoire de Sienne contre Ljubljana.

Après le CSKA, un second représentant russe sera donc au second tour de l’Euroligue.

Fenerbahce – Olympiakos (86-70)

C’était le dernier match de Thabo Sefolosha au sein du Fenebahce Istanbul, et s’il n’a pas particulièrement brillé individuellement (6 points, 6 rebonds), il aura tout au moins la sensation du travail accompli.

Sans lui, son équipe peut désormais voguer tranquillement vers le Top 16 s’ils confirment cette victoire convaincante du soir contre Olympiakos (86-70).

Ljubljana – Montepaschi (56-63)

Malgré un départ catastrophique (0-10), l’Olimpja Ljubljana a réussi à se ressouder pour faire douter le géant italien jusqu’au bout. Mais Sienne a les reins solides, et malgré un parcours imparfait en poule, elle parvient avec cette victoire à composter son ticket pour le Top 16.

Pour les Slovènes, Damir Markota (10 points et 15 rebonds et 5 passes) et Danny Green (10 points, 6 rebonds, 4 interceptions et 2 contres) se sont bien démultipliés pour essayer jusqu’au bout de contrecarrer les velléités italiennes, mais McCalebb (16 points), Andersen (10 points, 8 rebonds) et Rakocevic (14 points) ont fait la différence.

Milan – Real Madrid (65-72)

Le Real décroche son ticket pour le Top 16 grâce à une victoire logique (72-65) contre Milan et dit adieu avec sérénité à Fernandez et Ibaka.

Cantu – Vitoria (71-68)

Un match de fou! Alors que Vitoria semblait avoir pris le meilleur en début de match (12-21). Mais les joueurs de Cantu ne s’en laisse pas conter et passent à leur tour une série cinglante de 40-15 à cheval sur les 2nd et 3ème quart. On voit alors mal comment le match pourrait à nouveau basculer avec un score de 64-43 à 5 minutes du terme.

C’est alors que Vitoria se libère complètement, infligeant cette fois un 25-7 qui ramène le Caja Laboral à -2 avec 27 secondes à jouer après une bombe de Teletovic (24 points).

Mais sur la dernière possession, Bjelica perd la balle et Cinciarini s’en va marquer seul en contre-attaque pour sceller cette victoire improbable (71-68). Gianluca Basile, le vétéran, est le meilleur joueur avec 18 points, uniquement marqué derrière l’arc (6/9).

Kévin Séraphin sera resté discret pour sa dernière au sein de Vitoria : 4 rebonds et 2 contres pour 0 point (0/5 aux tirs). Heurtel ne fait pas mieux avec 2 petits points.

Partizan – Maccabi (74-71)

Le Partizan se préparait à une grande soirée quoiqu’il arrive dans le match. Les fans avaient effectivement prévu de faire la fête à leur héros : Nikola Pekovic. Et ce dernier n’a pas déçu.

Avant de s’en retourner dans le Minnesota, il signe une performance à 17 points. Mais c’est une nouvelle fois son compère Macvan qui fait le meilleur match avec 22 points et 8 rebonds.

Le jeune Lucic assure aussi avec 15 points. Et si le Maccabi a effectué un retour aussi bien dans le second quart (9-1 pour 39-37) que dans le dernier quart grâce à un bon Farmar (11 points, 4 rebonds, 3 passes), le Partizan s’impose logiquement après avoir mené tout le match.

C’est un grand pas vers le Top 16.

Asseco Prokom – Barcelone (45-76)

Il n’y a pas eu de match. Menant de 10 unités à la pause, les Barcelonais, sans Navarro, ont appuyé sur l’accélérateur (2-12) et Prokom était déjà largué (28-46).

Barcelone garde donc son bilan immaculé avec 7 victoires. Seul Seweryn pour Gdynia atteint la barre des 10 points alors que Sada (17 points), Perovic (10 points) et Lorbek (15 points et 8 rebonds) la dépassent tranquillement.

Commentaires   |  2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Diamantinoulis dit :

    Bilbao et Nancy malheureusement

  • Armenia1908 dit :

    C'était sympas les NBAers en Europe.
    Mais ils ont quand même pas mal fossés la donne en ce début d'Euroligue.

    Milan – Danilo Gallinari
    Real – Serge Ibaka
    Maccabi – Jordan Farmar
    Fenerbahce – Thabo Sefolosha
    Caja Laboral – Goran Dragic, Kevin Séraphin
    Nancy – Nicolas Batum
    Partizan – Nikola Pekovic
    Kaunas – Sonny Weems, Ty Lawson

    J'espère que Kirilenko, Vujacic, Ilyasova et Fernandez trouveront un contrat aussi.

    Du coup le PANA redevient favoris :p:p