Autre

Florent Pietrus raconte la Guadeloupe

Sur l’excellent site de la Liga ACB, on a souvent droit à des interviews, des reportages, des stats insolites : bref, on ne manque pas d’idées pour marketer le produit basket.

Et la dernière bonne idée a été de se déplacer avec Florent Pietrus sur les lieux de son enfance à la Guadeloupe pour raconter ses débuts.

« 8 ans en France, 8 ans en Espagne »

« Ça ne me dérange pas que les gens ne savent pas où se situe la Guadeloupe. C’est logique, il y a tellement de pays qui sont difficiles à situer. Et puis c’est une petite île, il y a de nombreux pays que je ne peux pas situer sur une carte. Et si les gens s’intéressent, je leur explique où elle se situe. »

« Je suis né en Guadeloupe et j’y ai grandi jusqu’à l’âge de 15 ans, c’est à ce moment-là que je suis arrivé en France et j’y suis resté 8 ans. Maintenant, je vis en Espagne depuis presque 8 ans aussi. J’ai vécu pratiquement autant en France qu’en Espagne. »

Fidèle à son île, Flo Piétrus conserve ses origines tout proches de son cœur.

« Je suis de Guadeloupe pour toujours. Je porte un bracelet pour me souvenir d’où je viens et pour ne pas avoir de doute sur mes origines. »

« Les gens ici sont tranquilles »

« Les Abymes sont une ville très petite, mais c’est comme la capitale du pays car c’est ici que tous les grands édifices se trouvent, les hôpitaux, les collèges, etc. »

« Nous sommes très dépendants de la France, et sans rentrer dans des discours politiciens, je crois qu’il est difficile de gouverner la Guadeloupe depuis la France avec la distance qui les sépare. Le niveau de vie en Guadeloupe est bon, même si certaines choses sont chères parce que nous importons depuis la France et elle est à 9 000 km. C’est une île chère mais où l’on vit bien. »

« Les gens sont d’un caractère très calme. Dans les Caraïbes, on prend tout avec énormément de calme. Avec la chaleur, et le beau temps, tout le monde est toujours avec le sourire, et je crois que c’est le plus important parce qu’il faut prendre la vie avec bonne humeur. Car en fin de compte, nous créons tous nos problèmes et on se complique la vie. En Guadeloupe, on prend la vie avec cette philosophie de calme et de joie… mais quand on a des choses à faire, on les fait bien aussi. »

« Le basket ici, on y joue tranquillement. On te demande par grand-chose, ce n’est pas une ligue très forte. Ce n’est pas fantastique mais c’est une bonne petite ligue. »

« Si l’on pouvait déplacer la Liga Endesa aux Caraïbes, ce serait parfait pour moi. »

« Ma famille et mes amis habitent au pays. Je ne changerai rien contre les 15 années que j’ai passé là-bas. Ce sont des moments très importants pour moi et c’est toujours particulier pour moi de revenir au pays parce que c’est comme recommencer à grandir… à naître… c’est tout pour moi. »

« Mon fils y a été deux fois. C’est très important pour moi que ma famille connaisse mes racines parce qu’à chaque fois que je reviens, je renais. Ça me ravit qu’ils rencontrent ma famille, mes amis et la culture de mon pays. »

Offre spéciale Noël - Basket Europe, choisissez votre cadeau
Commentaires   |  11 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • BBAkita dit :

    Ah, parce que son "pays" n'est pas la France ? oO

    • txiks80 dit :

      Oh, ça va, c'est pas parce que Lepen tape les 30% que tu es obligé d'y adhérer non plus, hein ?
      Sérieux, dire ça d'un mec qui doit friser les 150 sélections… brrrr ca me fait froid dans le dos

      • BBAkita dit :

        Ce qui me fait froid dans le dos c'est ramener ça à LEPEN… mon commentaire n'était nullement raciste, c'était juste une observation ou pour avoir plus d'explications, ce que j'ai eu… Je suis moi-même black mais pas originaire d'une île donc ton commentaire comme quoi je suis raciste ou partisan du FN tu te le gardes, merci

  • BBAkita dit :

    Oui c'est vrai, je suis attaché à mon département, mais je ne dis pas que c'est mon pays 🙂 Des fois quand j'entends ce genre de discours ça me gêne un peu, surtout pour quelqu'un qui représente la France 🙁

    • Lupecole7 dit :

      Oui mais il renie pas la france, je pense pas que c'est ce qu'il ait voulu dire ! en tout cas il nous rende grands services en équipe de france et il continuera 🙂 !

      • Kevin dit :

        En Guadeloupe on à l'habitude de dire le "péyi' en créole pour parler de notre région, le traduire en français par pays c'est juste un abus de langage et en aucun cas on renie la France.

        • Lupecole7 dit :

          heureux d'apprendre quelquechose ! mais de toute facon qu'il dise pays ou péyi moi je m'en fiche je l'aime bien quand meme et il pense ce qu'il veut 🙂

    • Beezy dit :

      Pourquoi voir le mal partout ?

    • JiJi dit :

      Ton département est situé à 8000 kms de la France ?! Je pense que non, dc ton commentaire n'a aucun sens…je pense que tu ne te rends pas compte des différence de culture entre les deux..je ne vois pas dans l'article quelque chose disant qui laisse à penser que Pietrus dit : Je ne suis pas Français

  • Vince3469 dit :

    Le terme "pays" est aussi très souvent utilisé en métropole pour désigner une région, un département, ou une ville… Enfin, c'est peut être plus utilisé par les anciens.
    Qui n'a jamais dit "je rentre au pays" ?

    Et puis comme le souligne certains ici, la Guadeloupe est à 8000 km de la France, ce n'est pas le même climat, ce ne sont pas les mêmes paysages, ce n'est pas la même culture…. Alors certes, politiquement, c'est la France, mais Géographiquement, c'est un autre pays 😉

    En tout cas, pour y avoir passé 3 semaines en décembre, c'est vrai que le Guadeloupéens sont très cools ! Ils ne se prennent pas la tête. En plus, ils sont super gentils, toujours prêts à rendre service !
    J'étais dégouté de rentrer "au pays" ! J'ai hâte de pouvoir y retourner !

    En tout cas, sympa l'interview ! En plus, j'adore Flo Pietrus !