Quart de finale Euroligue : Preview Panathinaikos – Maccabi

Emmanuel Laurin
2

Le grand jour est arrivé. Après une trêve bien méritée, les cadors de l’échiquier européen vont enfin pouvoir se livrer au combat des chefs. Le plateau est extrêmement relevé cette année encore, avec le champion en titre, le Pana, le finaliste de l’an passé, le Maccabi, les deux meilleurs bilans de l’année, le Barça et le CSKA, et puis deux petits nouveaux, Bilbao et Kazan.

A quelques encablures du début des hostilités, BasketEurope vous présente les enjeux de ces quarts de finale de l’Euroligue.

Dynamique

Dès le stade des playoffs, on va pouvoir assister au remix de la finale 2011. Le Pana l’avait emporté 78-70 à Barcelone. Cette année, les Greens semblent être un niveau en dessous, laissant échapper 5 matchs pendant la saison. Mais comme le Maccabi, le Pana ne voudra sous aucun prétexte rater le Final Four ; ce serait son 12ème (contre 11ème pour Tel Aviv). La troupe de David Blatt s’est elle qualifiée sans véritablement briller en Top 16 (3 victoires – 3 défaites).

Les deux équipes reposent sur un groupe ultra-costaud de bout en bout, de long en large, avec 5 ou 6 joueurs qui peuvent apporter au scoring selon les options présentées par la défense adverse. Le jeu d’échecs est entamé…

Le duel : Zeljko Obradovic contre David Blatt

Il se situe certes sur le banc, mais le véritable duel de ce quart de finale est bien la rencontre entre deux des cerveaux les plus brillants de la planète basket. Obradovic est incontestablement le maître absolu avec 8 titres de champion d’Euroligue, et des breloques internationales en veux-tu en voilà.

En face, David Blatt représente la nouvelle génération de coachs, plus américanisé, mais qui partagent la même philosophie d’un basket de partage, qui part de la défense, et d’un don de soi sans commune mesure. L’élève dépassera-t-il le maître sur ce coup là ?

La clé du match

La défense sera clairement un paramètre fondamental, mais si l’on doit choisir une clé du match (voire de la série), cela devrait se jouer sur un air de sirtakis. Traduction : la fibre grecque pourrait bien faire pencher la balance, avec d’une part le MVP de l’an passé, Dimitris Diamantidis, et d’autre part, le toujours énorme, Sofoklis Schortsanitis.

L’un devrait être surveillé de près, certainement la cible d’un traitement spécial fomenté par coach Blatt ; l’autre sera le facteur X s’il arrive à rester sur le terrain sans commettre de fautes rapides. Son impact physique dans la peinture pourrait libérer ses coéquipiers et mettre à mal les plans du Pana…

Pronostic

Panathinaikos gagne la série 3-1.

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

2 Responses
  1. lajubili

    Surement le quart de finale le plus indécis !
    Très beau duel entre deux super coachs et deux équipes mythiques !
    L'an dernier le Pana avait sorti le Barça en quart vont-ils remettre ça ??

  2. Carlosss

    Ce move de Batiste !!!!
    100 % à 2 pts, 67 % à 3 pts, Pana déroule dans le 1er quart

    21 pionts dans la musette pour les grecs à la mi-temps, y'a pas vraiment de match là, le Pana est à l'aise avec une défense ENORME…75 % à 2 pts 6/11 à 3pts , tout est trop presque parfait, je doute qu'ils carburent de la même manière au retour …

    Bah, ça redemarre comme ça avait fini, 9-0 Pana 3 bombas à 3 pts avec un Diamantidis en mode merveille, Macca coule total là ..

    Bon ben, y a pas eu de match, Macca a été mangé quoi , ça a été un régal de discuter avec vous, vraiment …

Ecrire un commentaire

Archives

novembre 2019
LMMJVSD
« Oct  
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements