Open LFB : Alexia Chartereau (Bourges) crève l’écran

Pascal Legendre
1

Chartereau

Après deux échecs face à Bourges, Lattes-Montpellier a soulevé pour la première fois le trophée du Match des Champions (63-57), samedi à la Halle Georges-Carpentier de Paris, mais c’est une Berruyère qui a crevé l’écran. Alexia Chartereau (1,89m) est incontestablement de la race des géantes.

L’intérieure formée aux JS Coulaines, dans la banlieue du Mans, puis à l’INSEP,  a disputé à cette occasion son premier match en Ligue Féminine à tout juste 18 ans –elle les a depuis le 5 septembre- et elle a su profiter des absences des deux intérieures titulaires, la Brésilienne Clarissa Dos Santos et la Canadienne Kayla Alexander, pour se voir offrir 25 minutes de jeu et elle les a exploitées à fond. Bénéficiant en première mi-temps de quelques caviars de Marine Johannès, Alexia a démontré ses grandes qualités de finisseuse, marquant un total de 15 points (6/12), avec des paniers intérieurs mais aussi la capacité de jouer en périphérie. La meilleure joueuse de l’Euro juniors 2016 n’a pas encore la rudesse défensive nécessaire chez les adultes mais elle va certainement très vite procéder aux ajustements nécessaires.

« Je ne suis pas forcément contente de mon match puisqu’on a perdu. On ne peut pas gagner un match en perdant autant de ballons (24 contre 13 à Lattes-Montpellier) », a déclaré la néo-Berruyère au micro de SFR Sport 2.

 

 

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

1 Response
  1. OscarAbine

    Prometteur ! Pourvu qu'elle continue à avoir du temps de jeu quand les étrangères seront arrivées.

    En tout cas, c'est positif aussi pour le futur de l'équipe de France, il y a de la relève, en quantité et en qualité !

Ecrire un commentaire

Archives

octobre 2019
LMMJVSD
« Sep  
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements