Euroleague Europe Livenews

Euroleague : Giorgos Printezis, symbole d’un Olympiakos revanchard

printezis-euroleague

A dix jours du début de l’Euroleague, et un premier gros duel face au Real Madrid, Giorgos Printezis (Olympiakos) a été interviewé par l’Euroleague.

Pour la première fois en dix saisons, l’Olympiakos a complètement manqué son Euroleague puisque le club du Pirée, champion en 2012 et 2013, n’a pas atteint les playoffs l’année passée. Interviewé par l’Euroleague, Giorgos Printezis a abordé différents points.

« Quand on joue pour un club comme l’Olympiakos, on a toujours la motivation d’aller au bout. L’année passée n’a pas été bonne pour nous parce que nous n’avons pas atteint le Final Four, ni même les playoffs. Cette année, nous sommes donc encore plus motivés pour gagner le titre. »

Le Grec de 31 ans participera à sa onzième campagne en Euroleague. A-t-il atteint son meilleur niveau ?

« Je ne sais pas si j’ai atteint mon zénith mais je veux que mon jeu soit à son meilleur niveau. Je me sens très bien car je joue pour une équipe que j’aime et depuis que je suis jeune. Je suis fier de cette équipe. »

L’Olympiakos aura besoin de l’un de ses joueurs-clés (avec Vassilis Spanoulis) dans cette Euroleague nouvelle formule. Sera-ce plus dur ?

« Oui, ce sera long. En début de saison, il y aura également 2-3 matchs par semaine et il n’y aura pas d’excuse. Ce sera aussi plus intéressant pour les fans, pour tout le monde. »

Début de réponse pour Printezis et l’Olympiakos dès le 12 octobre à Madrid face au Real.

Commentaires   |  4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Markasun dit :

    Quelqu'un qui s'y connait un peu en Euroleague pourrait il me dire un peu qui sont les favoris pour cette année ?
    Et puis si les deux grands clubs grecs ont leur chances, puisque visiblement les deux semblent assez ambitieux pour cette année.

    Merci !

    • PanaOlympiakos dit :

      Les favoris sont le CSKA (qui n'a pas trop changé son effectif de l'an dernier), et le FC Barcelone avec l'arrivée de Rice et Kopponen notamment.
      Après le Fener, le Real, l'Olympiakos et le Pana font aussi parti des favoris.

      Le Pana s'est renforcé avec Bourousis, Mike James, Singleton et Nichols (même si Diamantidis va forcement manquer).
      Et l'Olympiakos n'a pas trop bougé son effectif, mais avec le retour de Young qui n'a pas joué une bonne partie de la saison dernière, je pense ils font encore partie des favoris.