Euroleague Europe Livenews

Juan Carlos Navarro a perdu du poids pour prolonger sa carrière

juan-carlos-navarroDiminué physiquement, au point de disputer à peine plus de la moitié des matchs de saison régulière ces deux dernières saison en Liga, Juan Carlos Navarro entame cette nouvelle campagne avec envie. A 36 ans, le sniper catalan se sent encore en forme et il ne veut pas songer à la fin de carrière.

« Je ne pense pas à cette saison comme ma dernière »

Du haut de son immense expérience, le meilleur scoreur de l’histoire de l’Euroleague pense encore pouvoir contribuer pour son club de coeur barcelonais.

« Je n’ai jamais pensé que cette saison serait ma dernière. Je veux d’abord voir comment la saison va se dérouler parce qu’en réalité, je veux encore continuer à jouer. C’est ma condition physique qui déterminera si je dois laisser le ballon ou pas. »

Auteur de 14 points, 2 passes et 2 interceptions en 19 minutes, le tout à un très propret 5/9 aux tirs contre Vitoria, Navarro en a encore sous le coude. En fait, la légende du Barça a pris une décision importnate cet été en changeant ses habitudes diététiques.

« J’ai perdu beaucoup de poids, de graisse corporelle, en changeant de régime. L’an dernier, j’avais six kilos de plus. Et puis, avec l’âge, il faut savoir prendre encore plus soin de son corps », consent Navarro sur le site de l’ACB. « On peut encore bien jouer au basket à 36 ans. Je n’ai pas de doute là-dessus. Mon ami Pau Gasol l’a prouvé aux derniers Jeux Olympiques. Et en Espagne, Felipe Reyes, Bostjan Nachbar, Carlos Cabeza ou Alex Mumbru ont bien commencé la saison également. Et ils ont tous plus ou moins mon âge. »

Un dernier titre avant de raccrocher ?

Médaillé de bronze cet été avec la Roja, Navarro voudrait conclure son immense carrière avec un nouveau titre en club. Privé de trophée avec Barcelone ces deux dernières années, « la Bomba » aimerait finir sur une bonne note.

« Je sais bien que je ne suis plus aussi rapide qu’il y a dix ans, mais j’ai appris à me préparer différemment. C’est ce qu’on appelle l’expérience. Je veux continuer à aider mon équipe avec des points et des passes. Je pense que mes adversaires me respectent autant qu’avant parce qu’ils savent de quoi je suis capable. Les gens pensent que je suis vieux et que je suis loin de mon meilleur niveau, mais je veux leur prouver sur le terrain que je peux encore jouer. »

Alors que le Real Madrid semble plus costaud que jamais en ce début de saison, le Barça de Juanca Navarro aura fort à faire pour aller chercher des titres, que ce soit en Espagne ou sur la scène européenne. Mais le défi ne fait pas peur à Navarro.

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *