Livenews LNB ProA

Vincent Collet de retour à Strasbourg ?

vincent-colletVincent Collet, 53 ans, aperçu régulièrement au Mans où il possède une maison en périphérie, devrait faire son retour en Pro A… à Strasbourg. C’est du moins ce qu’annoncent Les Dernières Nouvelles d’Alsace dans leur édition matinale.

La victime de ce come back complètement inattendu serait le coach finlandais Henrik Dettmann qui ne parvient pas à faire gagner son équipe (4 défaites en 5 matches en Pro A, une élimination en Coupe de France, et 2 défaites en 2 matches en Basketball Champions League, la dernière hier soir à Avelino en Italie) et qui propose un basket peu convaincant notamment sur le plan défensif. L’échec de dimanche en terre paloise (82-74) où le manque d’autorité de Dettmann fut flagrant aurait conduit le président Martial Bellon à recontacter celui qui a offert à la SIG ses cinq plus belles années avec quatre finales de playoffs et une finale d’Eurocup. D’après les DNA les deux hommes se seraient rencontrés hier et l’accord serait prêt d’aboutir.

« Le choix, de prime abord, peut surprendre puisque les deux camps ne s’étaient pas forcément quittés en bons termes en juin dernier. Le Normand, tenté par une aventure à l’étranger – finalement restée lettre morte – avait tardé à répondre à l’offre de prolongation qui lui avait été faite ; le club, lui, avait mal vécu cet attentisme et avait fini par tourner la page. Et la séparation paraissait bel et bien consommée », rappelle le quotidien alsacien.

Rappelons que Vincent Collet a été prolongé à la tête de l’équipe de France jusqu’en 2019 et même 2020 en cas de qualification pour les JO de Tokyo, mais que la fédération ne s’oppose pas à ce qu’il prenne parallèlement un club en mains.

Si son retour à Strasbourg est confirmé, il faudra à Vincent Collet redresser la barre sans son fidèle adjoint Pierre Tavano qui fut à ses côtés de 2000 à 2016 et qui s’est engagé avec Tours en N2, et avec plusieurs joueurs qu’il n’a pas choisi même s’il demeure dans l’équipe une ossature qu’il a mis lui-même en place (Matt Howard, Paul Lacombe, Jérémy Leloup et Frank Ntilikina).

 

Offre spéciale Noël - Basket Europe, choisissez votre cadeau
Commentaires   |  4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • […] Depuis son arrivée en Alsace la greffe Henrik Dettmann a du mal à prendre sur le banc de la SIG.Le style de jeu prôné ne donne pas satisfaction pour le moment et les résultats ont peine à suivre. Aussi le sort du technicien finlandais est de plus en plus en suspend. Et ce à tel point que les DNA vont jusqu’à évoquer dans leur édition du jour le retour d’un certain Vincent Collet. « Le choix, de prime abord, peut surprendre puisque les deux camps ne s’étaient pas forcément quittés en bons termes en juin dernier. Le Normand, tenté par une aventure à l’étranger – finalement restée lettre morte – avait tardé à répondre à l’offre de prolongation qui lui avait été faite ; le club, lui, avait mal vécu cet attentisme et avait fini par tourner la page » rappelle le quotidien (relayé par Basketeurope). […]

  • GentleMath dit :

    Inattendu, mais en même temps le début de saison de la SIG est si catastrophique qu'il faut bien tenter quelque chose.

  • GameOfZones dit :

    C'est sûr que les temps mort de Dettman resteront toujours un grand mystère … Donc si Collet revient à Strasbourg on peut espérer que Slaughter se reprenne en ayant le rôle que Collet avait donné à Beaubois. Ajoutez à cela une assise défensive retrouvée et hop Strasbourg repart comme l'année dernière !

  • […] 09h10 Depuis son arrivée en Alsace la greffe Henrik Dettmann a du mal à prendre sur le banc de la SIG.Le style de jeu prôné ne donne pas satisfaction pour le moment et les résultats ont peine à suivre. Aussi le sort du technicien finlandais est de plus en plus en suspend. Et ce à tel point que les DNA vont jusqu’à évoquer dans leur édition du jour le retour d’un certain Vincent Collet. « Le choix, de prime abord, peut surprendre puisque les deux camps ne s’étaient pas forcément quittés en bons termes en juin dernier. Le Normand, tenté par une aventure à l’étranger – finalement restée lettre morte – avait tardé à répondre à l’offre de prolongation qui lui avait été faite ; le club, lui, avait mal vécu cet attentisme et avait fini par tourner la page » rappelle le quotidien (relayé par Basketeurope). […]