L’agent François Lamy estime être l’objet “d’une tentative de mise à mort professionnelle »

Pascal Legendre
10

Il est l’homme, l’agent, qui a déposé un recours auprès de la Commission Européenne obligeant la Ligue Nationale de Basket à modifier ses règlements en matière de Joueurs Formés Localement, les fameux JFL. Depuis François Lamy est une cible. Il défend ici son point de vue. Sans mâcher ses mots.

Qu’est-ce qui vous avait poussé à déposer un recours en 2013 auprès de la Commission Européenne ?

Je dirais qu’en premier lieu, je déteste qu’on prenne les gens pour des imbéciles. J’ai étudié très précisément la règlementation Européenne et sa version française dès son instauration, et dès que j’ai eu la certitude que l’esprit de la règle avait été opportunément manipulé, j’en ai fait un cheval de bataille. D’abord en interne en essayant de convaincre que la méthode n’était pas la bonne, pendant deux ans, puis en portant le dossier à la Commission en posant la question de la régularité de la transformation lorsqu’il a été question d’aller plus loin dans la manipulation. J’avais tenté en janvier 2013 d’alerter les instances en présentant un document de proposition étayé, fruit d’une consultation des coaches et GM, resté sans réponse. Le climat de la mise en place de cette règle m’avait également fortement déplu, à base de discours pour le moins tendancieux et déplacés dans le sport. Et il revient malheureusement au goût du jour.

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Nom
Numéro CB :
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Please enter at least 13 digits.
Maximum 16 digits allowed.
Veuillez renseigner les détails de votre carte.
Expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Ex : février -> 02
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Ex : 2018 -> 18
Cryptogramme :
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Les 3 chiffres se trouvant à l'arrière de votre CB, à côté de votre signature
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?
Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus

Valider

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

10 Responses
  1. ChapeauMelon44

    Quel pataquès.

    Allez, osons les effectifs 100% Français, ça pourra pas être plus décevant que les résultats actuels avec 50% d'étrangers.

    1. Sylvein

      Vu qu'il y a très peu de bons Français, y aura 3 equipes competitives max. Ca t'apportera quoi ? Rien n'interdit à personne de signer que des Français…

      1. ChapeauMelon44

        Il y a très peu de bons Français qui ont l'occasion de jouer régulièrement, c'est différent.

        Facile de dire que les Français sont pas assez bons quand on cède autant de place aux joueurs étrangers par "compétitivité" présumée.

        2 US + 2 bosman Cotonou, ça devrait être la limite max.

    2. tortuegenialee

      C'était pas si mal la période pré-Bosman où il y avait pas mal de nationaux par équipes. On a même gagné des coupes d'Europe!

  2. petrovic03

    C'est claire.
    L'année ou j'ai le plus accès vis SFR au match de la LNB, j'arrive à sélectionné mes matchs en fonction de la présence des français.
    Nancy, Graveline… sans français pas pour moi.
    Y a que Monaco car y Billy et au moins ils ont beaucoup d'américain mais ça joue et c'est beau à voir

  3. OscarAbine

    Donc, à lire monsieur Lamy, la règle était "manipulée". On ne sait pas bien par qui ni pourquoi, en dehors de sous-entendus sur un "propos politique nauséabond".
    Et, donc, "il existe des alternatives à la contrainte", mais, pour ce monsieur, si ses propositions ne sont pas acceptées, il faut en passer par un recours à la justice. Ce qui ne doit certainement pas, dans son esprit, être "une contrainte"…
    Pour le reste, on l'aura forcément compris tant c'est répété, monsieur Lamy est une victime. Du "corporatisme", de gens qui veulent "s'accaparer plus de pouvoir" (étonnant, du reste, pour des personnes visées qui sont déjà à la tête de la LNB, quel pouvoir supplémentaire pourraient-elles viser ?), mais il est soutenu en "off par des gens qui ont peur des représailles".

    Ainsi donc, la LNB est, clairement si l'on prend ces propos au pied de la lettre, une organisation mafieuse qui impose ses vues par la contrainte et menace ceux qui auraient le malheur de s'opposer.
    Admettons que, comme toute structure organisée (cela va du club de théâtre local au gouvernement d'un pays), il y ait des luttes de pouvoir, des compromissions, des choses pas toujours claires, voire des magouilles. C'est le lot de l'activité humaine.
    (à suivre)

  4. OscarAbine

    Par ailleurs, je trouve toujours savoureux ceux qui dénoncent les "discours nauséabonds" (c'est dit à peu près comme ça) et les "contraintes" exercées par d'autres, sans apporter le moindre fait à l'appui de ces assertions. Faut dire, c'est simple, pratique, facile et, on l'a vu tout récemment aux USA, ça marche : "je suis le gentil, c'est les méchants", net, sans bavure.
    Si vouloir oeuvrer à la formation de joueurs locaux (qui, semble l'oublier monsieur Lamy, ne concerne pas forcément que des joueurs français, de nombreux exemples sont là pour le rappeler) tient du discours "extrêmiste", c'est qu'il n'est absolument plus possible de faire dans la nuance. Il est vrai que le discours binaire "gentil-méchant", "bien-nul", "libre-facho" est confortable, il évite de trop se poser de questions. Mais on ne peut pas dire qu'il s'adapte à la réalité des choses…
    Ensuite, oui, on savait depuis longtemps que la réglementation JFL pouvait voler en éclats devant la Commission européenne. Par consensus, et aussi peut-être par intelligence (allez savoir…), les acteurs du basket pro et leurs représentants à la LNB avaient fait en sorte de créer un réglement qui, tant que personne ne venait le contester près de la Commission, pouvait fonctionner, ladite Commission se contentant de laisser le "modus vivendi" s'opérer. Et il faut croire qu'il ne dérangeait personne, puisqu'aucun club, aucun joueur n'a fait part de son désaccord près de la Commission. Seul un agent, dont les propositions (pas inintéressantes, certes) n'ont pas été retenues par un organisme élu, représentant l'activité, a trouvé judicieux de faire voler en éclats le système (le terme est fort, admettons…)
    Et de se poser par la suite en "victime", ('mon business s'en ressent", "on a fait des pressions", "il y a des réseaux trop forts" – on se demande bien lesquels, puisqu'ils n'ont même pas été capables de l'empêcher de porter l'affaire devant la Commission européenne…).
    (à suivre)

  5. OscarAbine

    En résumé (oui, c'est long…), monsieur Lamy a fait des propositions. Elles n'ont pas été avalisées par la LNB. Il a donc été porter l'affaire devant la Commission européenne.
    La loi le permet, il l'a fait, preuve que le pouvoir des "groupes de pression" ne devait pas être si important que cela.
    Mais on peut quand même s'interroger sur le fond de la démarche : "comme l'ensemble d'un milieu et notamment ses représentants élus démocratiquement n'acceptent pas ce que je veux faire, moi, moi-même et moi seul, je mets un grand coup de pied dans la fourmilière". On va dire que c'est une façon de faire…
    (c'est fini !)

  6. axex

    en fait s'il n'avait pas fait modifié la règle, ça aurait été très bien pour tout le monde …..bien fait pour lui aujourd'hui, qu'il ne se plaigne pas

Répondre à tortuegenialee Supprimer

Archives

septembre 2019
L M M J V S D
« Août    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements