Pablo Prigioni prend sa retraite

Emmanuel Laurin
3

Il est revenu dans son club de coeur, à Vitoria, il y a tout juste un mois. Mais s’il a bouclé la boucle, Pablo Prigioni a décidé de tourner la page. Le meneur argentin de 39 ans prend sa retraite.

« Je n’ai jamais pensé au jour où je devrais annoncer que je ne jouerai plus au basket », commence Prigioni dans son émouvante missive postée sur Twitter. « Ce qui est certain, c’est que ma tête et mon corps sont d’accord pour dire que c’est le moment d’arrêter. Comme toujours dans ma carrière, c’est une décision que je prends en en étant parfaitement convaincu. »

Membre des Rockets en début de saison, Prigioni a finalement été coupé après la présaison. De plus en plus diminué physiquement, le meneur albiceleste a écouté la voix de la raison en décidant de raccrocher définitivement ses baskets.

« Ce fut une aventure extraordinaire. J’ai connu tant de grands moments qu’ils dépassent les mauvais que ce sport si précieux nous fait traverser. J’ai tant de personnes à remercier que je ne pourrai pas mentionner tout le monde dans ce texte. Mais je me retire l’esprit tranquille en sachant que j’ai toujours donné mon maximum dans chaque club où je suis passé. »

Lancé en Argentine au sein du club de Ramallo, Prigioni a ensuite connu une ascension constante en Espagne, d’abord à Fuenlabrada puis à Alicante et enfin à Vitoria et même au Real Madrid. Rookie NBA à 35 ans, Prigioni a réalisé son rêve NBA sur le tard en jouant pour les Knicks, puis les Rockets et enfin les Clippers.

Meneur distributeur à l’ancienne, Pablo Prigioni avait le chic pour faire les petites choses indispensables au succès de son équipe. Fort défenseur également, avec un sens de l’anticipation qui compensait sa relative lenteur, Prigioni peut se retirer dans le couchant avec le sentiment du devoir accompli. Un grand monsieur !

Quelques highlights de Pablo Prigioni

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

3 Responses
  1. Rosendeh

    Un meneur old school bien teigneux en défense et très altruiste. On avait beaucoup apprécié son passage à Houston dans l'équipe il y a deux ans, à 37 ans, il montrait l'exemple sur le terrain et se donnait à fond. Ciao l'artiste !

    1. pippenshow33

      1 monstre en defense il en avait volé des ballons en jouant la "fouine"
      10ans plus tot allez 5 j aurai bien aimé voir ca(je ne l ai pas suivi en EL )

Leave a Reply

Archives

août 2018
L M M J V S D
« Juil    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements