Livenews LNB ProA

Walter Hodges, sauveur de l’ASVEL

L’ASVEL se souviendra peut-être longtemps de ce panier à trois-points à cinq secondes du buzzer et à sept mètres de son meneur Walter Hodges (19 points à 7/11). C’est grâce à cette séquence qu’elle s’est débarrassée de la JDA Dijon (74-73) et qu’elle peut toujours croire en son étoile pour se qualifier pour les playofffs.

« C’est encore tôt pour savoir si c’est un tournant, mais c’est sûr que si on perdait celui-là, on était très mal embarqué. Parfois dans des saisons, on a des petits coups de pouce favorables comme ce soir », reconnaissait Nicolas Lang en conférence de presse.

Jamais pendant quarante minutes l’ASVEL n’a pu arrêter le meneur dijonnais David Holston (1,73m, 31 ans) qui a utilisé toutes les cartouches disponibles (30 points à 10/25 aux shoots) et la JDA a longtemps, très longtemps mené au score, même si quand on regarde les statistiques finales, on s’aperçoit que Villeurbanne a été supérieure dans presque toutes les catégories.

Oui, l’ASVEL s’en tire bien car si Le Portel a perdu, comme prévu, à Chalon (76-83), une menace venue de Limoges, vainqueur du Mans (79-68) se précise. Rien ne sera donné au champion de France pour intégrer le top-8 et plus ensuite si affinités.

« Gagner ce match de cette manière, c’est assez extraordinaire, mais je pense que l’on méritait dans l’ensemble. On s’est battu pour rester dans le coup tout le long et on a su mettre les tirs qu’il fallait à la fin », a estimé le coach JD Jackson. « Déjà, c’était beaucoup plus cohérent ce soir, avec un niveau de jeu largement supérieur à la semaine dernière. C’est loin d’être fait pour nous, le boulot reste énorme, mais le déclic doit arriver maintenant avec cette victoire, qui doit être un tournant ! On a dix jours pour travailler avant de jouer deux matchs très compliqués à Nancy et Cholet. Maintenant, je ne regarde plus le classement, pour moi, il faut gagner tous les matchs ! »

Quant à Laurent Legname, le coach dijonnais, il se demande si un sorcier vaudou n’a pas jeté un sort à son équipe:

« Je n’ai pas assez de mots pour définir le sentiment que j’éprouve. C’est la huitième fois que l’on perd d’un point… On a été héroïques, comme souvent cette saison, mais on perd… »

 

Photo: FIBA Europe

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *