FFBB Livenews

LFB: Jimmy Vérove est devenu coach à Nice par le biais d’un ami d’enfance

C’est l’une des sensations de l’intersaison: le champion d’Europe 1993 avec Limoges, Jimmy Vérove, devient coach d’une équipe professionnelle à près de 47 ans. Et de surcroît d’une équipe féminine, le Cavigal Nice du nouveau président, l’avocat Xavier Lecerf-Galle, fils de Pierre Galle, l’ancien meneur de jeu de Berck -il y fut l’équipier du père de Jimmy, Yves-Marie- et de l’équipe de France qui a notamment oeuvré dans le basket féminin.

« Xavier Lecerf-Galle est un ami d’enfance et quelqu’un de confiance », raconte Jimmy Vérove à Nice Matin. « Quand il m’a téléphoné un 1er avril, j’ai quand même attendu le 2 pour comprendre que ce n’était pas une blague. A Limoges, j’étais vraiment bien, ça faisait deux ans que j’avais repris l’association CSP Limoges en main, en tant que directeur technique. On avait fait un gros boulot, j’étais vraiment chez moi. Ce n’est pas une décision qui a été simple et facile à prendre puisque mon fils est aussi là-bas en centre de formation mais c’est venu d’un homme de confiance qui a trouvé les mots. J’ai dis banco. »

De Limoges à La Réunion, en passant par Brest, Gravelines et encore Berck, Jimmy Vérove a beaucoup bourlingué mais avec le Cavigal, il va changer d’univers.

« J’ai fait beaucoup de choses, j’ai touché un peu à tout. Quand je jouais à Brest en Pro B, j’étais déjà sur le scouting, je recrutais les joueurs, je gérais les séances vidéo, les systèmes de jeu avec Fabien Anthonioz, j’avais donc déjà cette habitude de gestion. Après, il est vrai qu’en 30 ans de carrière, je ne suis resté que dans le basket masculin. Donc le gros challenge, ça va être de gérer ce côté féminin, un peu inconnu pour moi (…) On peut toujours se protéger, ne pas sortir de sa zone de confort, je pense que dans ma vie j’ai tellement eu de pépins physiques que la zone de confort, je l’ai franchi 50 fois. »

 

 

Offre spéciale Noël - Basket Europe, choisissez votre cadeau
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *