Livenews LNB ProA

Pascal Donnadieu : « Ce que Nic Moore a fait, c’est un peu lâche »

Après avoir écarté de la feuille de match Nic Moore (1,75m, 25 ans) pour le match de Champions League entre Nanterre et Ostende, Pascal Donnadieu s’est exprimé à propos du meneur américain en conférence de presse.

« Je pense que malheureusement les réseaux sociaux sont un fléau. Moi, j’ai une communication transparente avec les joueurs. Quand ils ont un problème, je préfère qu’ils viennent dans mon bureau et qu’on s’explique. Ce que Nic Moore a fait, c’est un peu lâche. C’est tellement facile de lancer des phrases sur les réseaux sociaux. Je vais simplement vous dire la situation pour que ce soit totalement clair et transparent.

Nic Moore est arrivé blessé sans nous prévenir. Son agent ne nous a pas prévenus. Il est arrivé le dimanche, on a fait en sorte qu’il s’installe correctement comme tout les joueurs. Le lundi matin, il arrive à l’entraînement, se met en tenue et nous dit à cinq minutes du début qu’il ne peut pas s’entraîner car il a un problème à la main. Grande surprise de notre part surtout qu’on avait des problèmes de visa et qu’on s’était activé pour le faire venir le plus rapidement possible. On l’a emmené dans les établissements les plus réputés pour la main, on lui a fait passer des examens pour savoir la nature du mal. Une fois qu’il a pu revenir dans le circuit au bout de quelques semaines, il a été décevant par rapport à ce que j’attendais de lui. J’ai essayé de l’aider du mieux que je pouvais et, ça vous pouvez le constater, j’ai presque mis en péril un garçon comme Heiko Schaffartzik à tellement vouloir mettre en confiance Nic Moore et le mettre dans les meilleures conditions. Pendant plusieurs matchs, j’ai sorti Heiko Schaffartzik du 5 de départ. Quand on voit tout ce qu’il nous a apporté, les titres qu’il nous a fait gagner l’année dernière, je pense que ce n’était pas un manque de considération, au contraire. Heiko est un joueur qui me connaissait, mais à force il a un peu perdu confiance et j’aurais pu mettre en péril beaucoup de choses. Quand il dit que je l’aime pas …

Vous savez, on est là pour gagner des matchs. Moi, les joueurs, j’ai besoin de sentir du respect et de l’affect avec eux. Il n’y a pas de joueurs que je n’aime pas. Je veux simplement que les joueurs soient dans les clous, qu’ils respectent ce qu’on leur demande et qu’ils nous respectent. Aujourd’hui la situation est la suivante : il fait encore les entraînements avec nous. Je l’ai vu lundi matin avant le match contre Strasbourg. Je lui ai expliqué que n’étant pas satisfait de son implication et de son impact – parce qu’il s’était passé un petit épisode qui ne m’avait pas plu à Salonique, mais qui ne me concerne pas forcément. Mais ça c’est la vie d’équipe et ça restera secret – je considérais qu’un garçon comme Warren Racine rentrerait en rotation contre Strasbourg. Si demain je ne veux pas faire jouer X ou Y et que je considère qu’un autre joueur est meilleur, j’estime que c’est mon travail et que j’ai le droit de faire ça. Les choix sportifs, c’est moi qui décide. En aucun cas, je n’ai dit qu’il était actuellement blessé parce que ce n’est pas vrai.

Je ne sais pas comment cela va se régler. Je pense qu’il va voir les dirigeants. Moi, je ne veux pas qu’on en fasse des tonnes. J’essaye d’être le plus clair dans mes explications. Je n’ai pas de haine ni de rancoeur envers ce garçon. C’est un garçon de 24 ans, peut-être qu’il manque d’expérience parce qu’il est en difficulté. J’espère qu’on trouvera la meilleure solution pour tout le monde. En tout cas, ce soir j’ai considéré que par rapport à la situation, ce n’était pas raisonnable qu’il soit sur le banc. »

Pascal Donnadieu a également annoncé que Nic Moore ne sera très certainement pas du déplacement à Hyères-Toulon ce samedi.

Photo : Basketball CL

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *