Champions League : L’AEK Athènes triomphe à la maison, Monaco en argent

Dylan De Abreu
0

Devant 18 013 personnes en furie dans l’enceinte de l’OAKA Athènes, Monaco s’est incliné ce soir 100 à 94 face à l’AEK Athènes pour le compte de la finale de la deuxième édition de la Basketball Champions League.

Ça part très mal pour les Monégasques qui commencent par encaisser un 7-0. Les premiers points de Monaco sont inscrits par Paul Lacombe, très bien servi par DJ Cooper, qui avait fait l’effort en défense en contrant le MVP de la saison de BCL Manny Harris. Zvezdan Mitrovic stoppe la rencontre au bout de trois minutes en prenant son premier temps mort. Moment choisi par le technicien monténégrin pour faire entrer Aaron Craft en lieu et place de DJ Cooper. Sous l’impulsion de son lieutenant défensif, la Roca Team se réveille un peu et revient à quatre points quelques minutes plus tard (15-11). Pourtant, après dix minutes, l’ASM est menée 29-20 à cause notamment de Vince Hunter qui a été la clé du premier quart-temps côté grec. L’ancien joueur du Pana a été omniprésent avec neuf unités durant ces dix premières minutes. Le Bosnien Elmedin Kikanovic n’a pas pu défendre sur lui.

Monaco tente de redresser la barre et de se remettre dans le match au fil des minutes. Mais Mike Green mène toujours parfaitement son équipe. L’ancien meneur du Paris-Levallois compte 13 points, 2 rebonds et 3 passes à la pause alors que son équipe est devant 53-44. La Roca Team est menée de neuf points, mais elle est toutefois à égalité sur le score du deuxième quart-temps, 24 partout.

Sergii Gladyr

Après une pause bien méritée pour se remettre les idées en place, l’ASM fait son retour sur le terrain de la meilleure des manières. De par son agressivité, Paul Lacombe relance son équipe qui revient jusqu’à un point deux fois, d’abord à 57-58 puis à 59-60. Seulement les Grecs reprennent le contrôle du match et se redonne de l’air en deuxième partie de quart-temps pour mener jusqu’à dix points (73-63). L’ASM semble ne pas trouver de solution. C’était sans compter sur Sergii Gladyr. L’international ukrainien sort de sa boite dans la dernière minute en inscrivant deux paniers à trois-points de suite, dont un à huit mètres au buzzer. Après 30 minutes, si l’AEK est toujours devant de trois points (73-70), Monaco peut encore y croire.

Paul Lacombe

Malheureusement pour le Prince Albert présent dans la salle, l’AEK remet un coup d’accélérateur dès le début du quatrième quart-temps pour rependre neuf points d’avance (82-73) avant que Zvezdan Mitrovic prenne temps mort au bout de deux minutes trente. Malgré les consignes du coach, la Roca Team ne s’est jamais relevé de ce coup de boost. L’AEK s’est construit une avance confortable d’une dizaine de points qu’il a gardé quasiment toute la période, jusque dans la dernière minute.

Pourtant la Roca Team élève une nouvelle fois son intensité défensive et fait les efforts pour revenir jusqu’à -3 à une quinzaine de secondes de la fin. Monaco a la balle d’égalisation dans les mains mais elle est bêtement perdue et l’AEK Athènes assure sa victoire sur la ligne des lancers francs. Les Grecs l’emportent 100-94 et soulèvent le trophée de la Champions League dans une OAKA Arena en fusion.

Meilleur joueur du match, Delroy James a compilé 13 points, 4 rebonds et 3 interceptions pour une évaluation de 18.

La boxscore est ici.

https://twitter.com/BasketAvecCanal/status/993220618878377985

Photo : Kevin Punter, BCL

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

novembre 2018
L M M J V S D
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements