La places des U21 en Europe: les meilleurs joueurs

Bruno Ferret
0

Pour cet article final sur la place des U21 en Europe, voici le « palmarès » des meilleurs jeunes joueurs du continent.

Après nous être intéressés aux championnats selon leur degré d’implication dans la formation des joueurs de 21 ans et moins puis aux équipes européennes faisant le plus confiance à ces mêmes U21, il est temps, pour conclure cette étude, de dresser un « palmarès » (basé sur l’étude statistique, il ne reflète pas forcément totalement le « potentiel » des uns et des autres) des meilleurs joueurs U21 évoluant en Europe.

Pour commencer, voyons par classe d’âge quels sont les meilleurs, espoirs en devenir ou joueurs déjà confirmés.

2003

Quatre joueurs seulement nés en 2003, et donc âgés de 15 à 16 ans au début de la saison 2018-2019, ont eu l’occasion d’entrer en jeu dans l’une ou l’autre des compétitions que nous avons étudiées. Aucun n’a eu plus de 4 matchs pour s’exprimer, mais deux ont eu droit à des minutes, dans des contextes différents. Dans le championnat serbe, Stefan Stefanovic (Beovuk, Serbe) a ainsi eu droit à 22,5 mn de jeu en quatre matchs, pour 8,0 pts et 5,8 d’éval. Remarquable même si la KLS n’est pas de très haut niveau dans sa première phase. Quant à Lefteris Mantzoukas (Patras, Grec), s’il présente des stats vierges en championnat grec (4,0 mn sur trois matchs), son coach lui a donné deux fois 14,4 mn en BCL, pour 3,5 pts et 3,0 d’éval. Pour sa part, Fedor Zugic (Buducnost, Monténégrin) n’est pas entré en jeu en Ligue Adriatique mais a eu droit à quelques secondes en Euroleague, sans apport statistique. Citons également Tomislav Ivicic (Sibenik, Croate) qui, en trois matchs de ligue croate et 5,2 mn de temps de jeu moyen, a généré 1,3 pt et 3,0 d’éval.

En se basant sur ces stats réalisées sur un très petit nombre de matchs, impossible de dégager une hiérarchie. D’autant que rien ne permet de prévoir comment évolueront ces adolescents dans les années à venir. Qu’ils aient déjà pu entrer en jeu est déjà en soi une forme d’exploit.

2002

Des joueurs de 16 ans (voire pour certains 15 en début de saison) capables de jouer dans un championnat professionnel, il n’y en a forcément pas beaucoup. Au total, sur l’ensemble des compétitions (championnats et coupes d’Europe) de notre étude, 16 de ces très jeunes gens ont eu droit à au moins une entrée en jeu. Et seuls trois d’entre-eux ont eu un minimum de temps de jeu, dont deux très gros prospects. Outre le Croate Filip Bjelanovic (Hermes, championnat croate, 7 matchs, 9,2 minutes, 7,3 points, 6,4 d’évaluation), prometteur mais se produisant dans un championnat mineur, les deux autres évoluent en effet dans de plus solides écuries et laissent déjà entrevoir les joueurs qu’ils seront sans doute dans le futur.

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus

Photo: Sekou Doumbouya (CSP)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019