Coupe du monde: La République tchèque aux portes des quarts-de-finale

Sacha RUTARD
0

Les Tchèques affrontent aujourd’hui la Grèce. En cas de victoire ou de défaite de 11 points ou moins -si les Américains battent le Brésil-, les joueurs de l’entraîneur Ronen Ginzburg se qualifieront pour les quarts-de-finale de la Coupe du monde avec comme adversaire l’Australie ou la France. Selon Ginzburg, le calcul est totalement inutile

“Si nous ne jouons pas bien, cela pourrait donner vingt points d’écart, ce qui ne sera pas suffisant.”

Leur victoire de samedi sur le Brésil 93 à 71 couplée à la défaite de la Grèce face aux les États-Unis 53-69 a donc mis les Tchèques dans une position avantageuse mais pas confortable.

“Certes, les Tchèques nous ont mis sous pression, nous devons gagner avec un écart. Ils jouent au basket-ball européen, pas à américain, nous le connaissons mieux. Mes joueurs sont expérimentés. Nous les connaissons et nous serons prêts. Nous allons récupérer le point average. Nous n’avons pas d’autre option “, a déclaré l’entraîneur grec Thanasis Skurtopulos.

L’équipe tchèque devra probablement se passer de l’Américain naturalisé Blake Schilb (9,8 points, 3,3 rebonds, 2,2 passes en 21 minutes), qui a contracté samedi une entorse à la cheville.

“Il y a encore de l’espoir, et tant qu’il y en a, nous ne voulons pas dire si nous jouons sans lui ou avec lui. Bien sûr, s’il n’était pas disponible, les autres joueurs devront alors prendre en compte le facteur de sérénité dans le jeu qu’il apportait. Soit il donne un panier au bon moment, soit une passe “, a confié l’entraîneur adjoint Petr Czudek.

Depuis son indépendance, l’équipe tchèque a affronté la Grèce huit fois et n’a gagné qu’une seule fois, en 1999, à Dijon, lors du championnat d’Europe, 83-72.

Son parcours, elle le doit pour beaucoup à son combo guard des Chicago Bulls Tomas Satoransky (2,01m, 27 ans) extrêmement complet avec 15,8 points (50% à trois-points), 7,0 passes, 5,5 rebonds et 1,5 interception. Rappelons que les Tchèques s’étaient qualifiés à cette Coupe du monde en terminant troisièmes du groupe K derrière la France et la Russie.

“Nous avons travaillé dur. Tant de gens ont dit que nous ne méritions pas d’être ici. Quand nous avons battu la Turquie, beaucoup ont pensé qu’ils nous l’avaient tout simplement donné. Nous venons de fermer la bouche de tout le monde“, a souligné Ondrej Balvin (2,17m, 26 ans) à Eurohoops«Nous méritons d’être ici. Le basketball tchèque s’améliore chaque année. ”

Evidemment, le pivot de Gran Canaria est très prudent avant d’aborder ce combat décisif:

“La Grèce est une équipe dure et expérimentée. Ils ont le MVP en titre de la meilleure ligue du monde. Ils ont Kostas Sloukas, probablement le meilleur meneur en dehors de la NBA. Ils ont beaucoup d’armes.

Photo: Tomas Satoransky (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

octobre 2019
LMMJVSD
« Sep  
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements