Jordi Bertomeu (DG de l’Euroleague) : “18 clubs, c’est le court et le moyen terme”

Sacha RUTARD
0

Le patron de l’Euroleague Jordi Bertomeu a rencontré les médias à Berlin et ainsi explicité certains points concernant l’organisation de sa compétition. Voici quelques extraits.

A propos du Bayern Munich et de l’Alba Berlin:

« Ce sont deux équipes qui sont très importantes pour nous car elles représentent le concept de club que nous aimons en termes de bonne gestion et d’approche très professionnelle de la manière dont nous pensons que des compétitions professionnelles doivent être organisées. Nous identifions donc nos valeurs dans les valeurs de nos équipes ici en Allemagne, à la fois au Bayern Munich et à l’ALBA Berlin.”

A propos de l’Euroleague avec 18 clubs:

«Je pense que la compétition, qui en est à sa première saison avec 18 équipes confirme que le système mis en place il y a quatre ans fonctionne très bien. C’est un concept qui nous permet d’avoir ces matches où toutes les équipes rencontrent les autres équipes. Nous pouvons avoir des rivalités et nous donnons l’occasion à nos fans de profiter de l’ensemble de nos équipes d’Euroleague. Je pense que le fait d’augmenter le nombre d’équipes à 18 est une très bonne décision. C’est probablement trop tôt avec 11 journées de match pour faire des évaluations mais jusqu’à présent, nous pouvons dire que nous sommes heureux parce que tous les chiffres, toutes les statistiques, nous indiquent que nous avons augmenté notre audience et que nous avons signé de nouvelles et meilleures offres pour la télévision. Tous les indicateurs dont nous disposons lorsque nous évaluons l’évolution de la concurrence sont positifs. “

A propos du calendrier:

“Le calendrier est un problème depuis des années et le sera toujours. La croissance de l’Euroleague a probablement causé des problèmes au niveau des calendriers des ligues nationales; nous ne pouvons pas nier cela. Mais au final, on parle de matches avec une fréquentation moyenne de près de 10 000 spectateurs. Je ne suis donc pas très favorable à la réduction de ce type de matches. Je ne suis pas sûr que le basket-ball profiterait de la réduction des matchs pour lesquels nous avons 10 000 spectateurs en moyenne, alors qu’aucune autre compétition n’apporte ces chiffres. L’époque avec un match par semaine est terminée, et les besoins de nos clubs, ceux de nos fans, sont différents. Et nous devons tous, gestionnaires, entraîneurs et joueurs, nous adapter à une nouvelle réalité. “

A propos d’une augmentation des licences à long terme tout en restant à 18 clubs:

«Je crois que oui. Je comprends donc que, du point de vue du calendrier, le chiffre 18 rend notre calendrier plus chargé, mais c’est un bon chiffre car nous maintenons l’équilibre entre la répartition du territoire et la qualité des équipes. Nous pouvons probablement garder le même équilibre plus loin, mais pas beaucoup plus loin que, probablement, 20 ou 22 équipes. Mais lorsque nous avons cela devant nous, nous devons également prendre en compte les ligues nationales. Aller plus loin que 18 rendra impossible la combinaison des ligues nationales avec l’Euroleague. C’est quelque chose que nous n’avons pas dans notre esprit en ce moment. Donc, 18 sera le nombre à court ou à moyen terme, parce que nous croyons que plus de 18 rendra la participation de nos équipes dans les ligues nationales impossible. Et nous ne voulons pas le faire. “

A propos des clubs qui jouent exclusivement en Euroleague:

«Non, car comme je l’ai dit quand j’ai parlé du nombre d’équipes, lorsque je voudrais que nos équipes quittent les ligues nationales, je proposerai une ligue avec 24 clubs et 46 journées de match. C’est aussi simple que ça. Mais je ne fais pas ça. J’essaie de garder le nombre qui permet à nos clubs de continuer à jouer dans les ligues nationales. Encore une fois, ce qui s’est passé avec l’Olympiakos, ce n’est pas notre affaire (NDLR: le club grec a été rétrogradé en deuxième division pour avoir refusé de jouer deux matches contre le Panathinaikos la saison dernière). Mais c’est différent quand une ligue a des problèmes internes, qui ne sont pas des problèmes de sport. Nous devons protéger notre ligue et ne pas être contaminés par ce problème. Nous avions donc pour règle que si un club ne participe pas à une ligue nationale, il ne peut pas participer à l’Euroleague. Mais dans ce cas, nous avons approuvé une exception basée sur cet argument. Si l’Olympiakos avait été relégué en deuxième division à la suite de résultats sportifs, la situation aurait peut-être été différente. Mais ce n’était pas le cas. Notre travail consiste à protéger notre ligue et, dans ce cas, à protéger notre ligue de toute contamination provenant de quelque chose qui ne fonctionne pas correctement. “

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

décembre 2019
LMMJVSD
« Nov  
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements