[REDIFF] Interview – Olivia Epoupa: “La WNBA, ce n’est pas un rêve mais un objectif de carrière”

Pascal Legendre
0

Olivia Epoupa a accompli une saison épatante en WNBL, la ligue australienne, sous le maillot des UC Capitals de Canberra. Elle a reçu les surnoms de « Super Epoupa » et de « La cambrioleuse française » avant de gagner les trophées de Meilleur Défenseur et de MVP des Finals ainsi que le titre de champion. Comme à chaque fois, ses statistiques en saison régulière sont littéralement choquantes pour une meneuse de seulement 1,65m car si elle est implacable au sol, elle peut aussi être maîtresse des airs : 9,2 points, 7,7 rebonds (7e de la ligue !), 6,7 passes, (2e) et 3 interceptions (1ère). Sur tous les terrains du monde, de par son sens du placement, son temps de réaction, sa vitesse, la Parisienne chipe des ballons que les big women pensaient pouvoir facilement cueillir au rebond. Lors du deuxième match décisif de la finale face à Southside et devant 4 481 spectateurs, elle a atteint 30 d’évaluation avec 16 points, 11 passes, 7 rebonds et 3 interceptions. Les UC Capitals l’ont emporté 71-68 alors qu’une seule joueuse est sortie du banc et encore juste 7 minutes. Olivia a joué les 40 minutes disponibles sans jamais lâcher prise en défense.

https://www.facebook.com/UCCapitals/videos/623225418225188/UzpfSTEwNTIzOTg5NDgyMDE4NjY6MjU4NDMwNjAxODM0NDQ3Nw/

Une neuvième bannière sera suspendue à l’AIS Arena de Canberra, vingt ans après le premier titre mais l’avenir sera peut-être moins rose puisque Kia Nurse a déjà annoncé qu’elle changerait de lieu de résidence. Marianna Tolo pourrait être tentée par un retour en Europe. Kelsey Griffin, qui a été élue MVP de la saison, a également de nombreuses propositions. Olivia Epoupa n’avait qu’un an de contrat.

Il s’agissait de la deuxième expérience à l’étranger d’Olivia Epoupa après la Turquie où elle a porté le maillot de Galatasaray -vainqueur de l’Eurocup en 2018- et du Besiktas. «Je n’ai jamais eu le mal du pays parce que dès mon arrivée ici, tout le monde m’a mis à l’aise. J’étais dans un nouveau pays et j’ai essayé de garder un esprit ouvert et d’en apprendre davantage sur le pays et les gens », a-t-elle déclaré. «Les filles pourraient gagner beaucoup plus d’argent ailleurs, en particulier Kia (NDLR : la Canadienne Kia Nurse) et Olivia. Elles pourraient facilement jouer à l’étranger, mais elles veulent jouer ici et s’améliorer », a commenté leur équipière Marianna Tolo, connue en France pour avoir porté les maillots d’Aix-en-Provence et Bourges. “C’était un coup de maître d’avoir quelqu’un comme Kia qui est une superstar internationale du monde du basket-ball, mais je pense que la chose sous-jacente pour laquelle nous n’avons pas obtenu suffisamment de crédit était Epoupa”, a déclaré pour sa part le coach Paul Gorris, qui a ajouté un compliment ultime : “Epoupa a changé la façon dont le jeu est joué dans le WNBL et nous savions qu’elle serait quelque chose de différent que personne d’autre n’avait et c’était un énorme coup de pouce.”

La joueuse qui a révolutionné la ligue australienne

Jeune femme à la personnalité discrète, moins mis en relief que Marine Johannès alors que son jeu est aussi spectaculaire et son labeur sur le terrain réellement extraordinaire, Olivia Epoupa confirme son énorme potentiel vu en jeunes où elle fut élue MVP aux Euro U16, U18 et U20, plus une place dans le Cinq idéal au Mondial U19. Sa carrière en Ligue Féminine (Basket Landes, Toulouse, Villeneuve d’Ascq) fut souvent frustrante et parfois décevante mais jouer en meneuse requiert un minimum de maturité. Et après avoir été la doublure de Céline Dumerc en équipe de France, elle y a récemment exprimé tout son talent. Olivia Epoupa est un prototype unique en Europe et il n’y a pas beaucoup de specimen comme elle aux Etats-Unis. Elle a été invitée au camp du Phoenix Mercury en WNBA et ce n’est que justice. Le Mercury est depuis 15 saisons sans discontinuer la franchise de Diana Taurasi, la meilleure joueuse du monde sur la période, et qui l’a emmené à trois titres (2007, 09 et 14). Sa coach connaît bien Olivia puisqu’il s’agit de Sandy Brondello, qui est par ailleurs celle de l’équipe d’Australie.

2020 est donc une année spéciale pour Olivia Epoupa. Sur le plan sportif et aussi de la vie tout court puisqu’avant d’être confinée comme tout un chacun en raison de la pandémie du coronavirus, elle était au cœur des terribles incendies qui ont frappé l’Australie, provoquant la mort de 400 personnes et emportant un cinquième des forêts du pays et aussi plus d’un milliard d’animaux. C’est ce qu’elle nous racontera demain dans la deuxième partie de l’interview.

Depuis combien de temps étiez-vous en contact avec le Phoenix Mercury ?

Je ne vais pas donner tous les détails mais ça fait quelques semaines. Pour l’instant c’est une invitation pour le training camp et à voir pour la suite pour gagner ma place dans l’équipe (NDLR : actuellement 13 joueuses dont Olivia font partie du roster).

C’est une coïncidence que ce soit aussi le nouveau club de Bria Hartley où y a-t-il un rapport ?



Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Nom
Numéro CB :
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Please enter at least 13 digits.
Maximum 16 digits allowed.
Veuillez renseigner les détails de votre carte.
Expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Ex : février -> 02
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Ex : 2018 -> 18
Cryptogramme :
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Les 3 chiffres se trouvant à l'arrière de votre CB, à côté de votre signature
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

A suivre demain.

Photo d’ouverture: FIBA

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

octobre 2020
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements