[REDIFF] Michael Ruzgis – L’incroyable histoire du premier Américain qui a révolutionné le basket français (1/4)

Pascal Legendre
0

Michael Ruzgis a connu une destinée incroyable. Américain d’origine lituanienne, il a été champion d’Europe en 1939 avec la Lituanie et fut élu MVP de la compétition. Après la Seconde Guerre mondiale, il fut sinon le premier du moins l’un des premiers joueurs américains du championnat de France, puis entraîneur de l’équipe de France, le seul étranger à ce poste, révolutionnant par ses méthodes la technique et la tactique alors très primaires, puis celui de l’équipe d’Espagne. Il eut plusieurs enfants, en Lituanie et en France, et un jour s’échappa sans jamais revenir…

L’enquête est en quatre parties. La première partie est ICI, la deuxième ICI, la troisième ICI, et la quatrième ICI.

Avant-propos

Suivre la trace de Michael Ruzgis est un véritable jeu de piste. Il n’existe pas d’interview consistante, très peu d’écrits de sa part, les témoins de son parcours sportif sont décédés. Il subsiste de nombreuses zones d’ombre et c’est forcément frustrant. Mais ce que l’on connait de la vie et l’œuvre de l’Américano-Lituanien sont passionnants. C’est un personnage totalement méconnu du basket français et pourtant son rôle fut fondamental, notamment dans la quête de la médaille d’argent aux Jeux Olympiques de Londres en 1948. Cette enquête n’aurait pas été possible sans en amont le travail de fond du journaliste lituanien de LRT, Rytis Kazlauskas. On remercie également le documentaliste Vincent Janssen pour ses recherches et… Internet qui fait remonter à la surface des faits qui étaient enfouis et qui avaient échappé à la mémoire collective. Et enfin, nous sommes entrés en contact avec un personnage-clé de l’histoire de sa vie, l’un de ses fils.

Chicago, la base des émigrés lituaniens

Mykolas Paulius Ruzgys, alias Michael Paul Ruzgis, est né le 15 janvier 1917 à Chicago. Des documents militaires en font foi. Ses parents, Rafael Ruzgys et Ana Ruzgiai, d’origine finlandaise, étaient arrivés aux États-Unis à la fin du XIXe siècle en provenance du comté de Tauragė, à l’ouest de la Lituanie et ont eu sept enfants.

Chicago était la ville privilégiée pour les émigrés lituaniens, pour les juifs voulant échapper aux pogroms ou pour tous ceux souhaitant simplement une meilleure vie aux Etats-Unis. Beaucoup d’ouvriers ont trouvé un emploi dans les abattoirs, où leurs conditions de travail était abominables. Les effectifs de gens d’origine lituanienne sont passés dans la ville de 14 000 en 1900 à 80 000 vingt-quatre ans plus tard. Un texte rapporte d’ailleurs que Michael Ruzgis fut employé comme charcutier après avoir fréquenté la La Salle Extension University, une institution privée disparue en 1982.

Le premier Américano-Lituanien à porter la bonne parole de la balle orange dans la patrie de ses ancêtres fut Darius Steponas lorsqu’il fut démobilisé de l’armée américaine en 1919. Il publia des brochures sur le basket-ball en langue lituanienne et créa le premier journal sportif, qui prit d’ailleurs ce nom, Sporto Žurnalas. En 1935, la Lituanie a eu l’idée de promouvoir un Congrès mondial dans sa capitale temporaire, Kaunas, en y invitant les Lituaniens disséminés partout dans le monde. La communauté lituanienne américaine y délégua une équipe de basket avec notamment la star de l’université de Notre Dame, Moose Krause (Edward Kriaučiūnas) et son frère Phil. Après le Congrès, trois joueurs sont demeurés sur place pour enseigner aux Lituaniens les secrets du jeu dont Konstantinas « Konnie » Savickus, qui devint entraîneur-joueur de l’équipe nationale. Il semble que la Lituanie bénéficia avant la Seconde Guerre mondiale de l’apport d’une


Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Photo d’ouverture: Michael Ruzgis est accroupis au 1er rang, le 2e à partir de la gauche. Frank Lubin, debout, le 3e à partir de la gauche.

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

octobre 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019