Euroleague : ASVEL / Milan (78-69) – David Lighty : “nous n’avons pas abandonné, nous avons continué à nous battre”

Théo Tetard
0

L’équipe de TJ Parker a déjà fait aussi bien que celle de Zvezdan Mitrovic la saison dernière avec une dixième victoire hier soir. C’est aussi la quatrième consécutive, après avoir été longtemps en souffrance dans ce match.

Face à une équipe de Milan qui restait sur six succés consécutifs, l’ASVEL visait une quatrième victoire à la suite malgré les absence de Charles Kahudi (côtes) et Derrick Walton Jr (adducteurs). Pollué un temps par du déchet technique (5 pertes de balle), les Villeurbannais ont réussi à rester à flots grâce à leur bonne adresse dans le premier-quart (20-23).

Milan faisait tout de même la course en tête en s’appuyant sur un bon travail collectif (12 passes et 1 seule balle perdue à la pause) tandis que l’ASVEL continuait de compter sur son adresse (61,5 % de réussite) et n’accusait un retard que de trois points malgré une dizaine de pertes de balle dans cette première mi-temps (37-40).

Norris Cole, David Lighty et William Howard ont encore frappé

Au retour des vestiaires, les hommes de TJ Parker étaient quelque peu à la traîne (39-49) et avaient perdu leur adresse ainsi que le précieux contrôle du rebond mais ils se sont ressaisis et ont sur revenir sur les talons des Lombards juste avant le money-time.

Une nouvelle fois décisif, Norris Cole (6/11 aux tirs dont 0/3 à trois-points, 4 rebonds et 4 passes) a porté dans ce dernier quart les Villeurbannais, qui infligeaient un 14-2 à leur adversaire du soir. Alors que l’ASVEL était en place défensivement, en attaque, William Howard réussissait de gros shoots (3/5 à trois-points, 7 rebonds et 2 passes) et permettait à son équipe de glaner un magnifique succès face au 3e de la saison régulière.

TJ Parker (Coach ASVEL) : “Nous avons perdu quatre ballons dans la deuxième mi-temps, et puis nous sommes revenus stop après stop. C’est comme ça que nous avons gagné nos matchs, l’équipe fait un gros effort. C’est l’Euroleague, ce n’est pas facile, ils ont de grands joueurs et on a eu des tirs difficiles. Après cela, quand nous sommes revenus après la mi-temps, nous avons eu une attitude différente. Chaque entraîneur de l’Euroleague est un grand entraîneur. C’est toujours un plaisir d’aller sur le terrain et moi, en tant que rookie, d’aller contre les meilleurs et d’essayer de faire le mieux possible”.

David Lighty (ASVEL) : “Je pense que nous nous sommes montrés en deuxième mi-temps, que nous avons montré le basket de l’ASVEL. En première mi-temps, ils avaient un peu plus d’énergie que nous et ils ont eu les ballons. En deuxième mi-temps, nous avons joué en équipe, nous n’avons pas abandonné, nous avons continué à nous battre et, à la fin, nous avons gagné. Nous devons continuer. Nous essayons de prendre un match à la fois, c’est tout ce que nous pouvons faire. Nous avions un but en début de saison et nous avons commencé un peu lentement, mais nous devons utiliser cette dynamique et continuer à avancer”.

Malcolm Delaney et Amine Noua (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

février 2021
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements