Euroleague : Barça / ASVEL (69-76) – Norris Cole : “Nous croyons les uns dans les autres et nous jouons vraiment bien en ce moment”

Théo Tetard
0

Avec une défense à toute épreuve et un collectif très soudé, les Villeurbannais se sont offerts en Catalogne un magnifique exploit face au leader de l’Euroleague, le FC Barcelone, et continuent d’espérer une place en playoffs; ils sont à trois victoires des trois équipes classées huitièmes. De son côté, TJ Parker est devenu l’entraineur français avec le plus de victoires de suite en Euroleague devant Gregor Beugnot (ASVEL) et André Vacheresse (Roanne).

Restant sur cinq victoires consécutives, l’ASVEL a balayé le Barça pour une sixième. Qui arrêtera la folle remontée de l’ASVEL vers les playoffs de l’Euroleague ? Déjà vainqueur en novembre dernier lors du match aller, Villeurbanne a débuté le match sous de bons auspices et imposait sa défense petit à petit (15-19). Malgré la redoutable efficacité dans les tirs extérieurs de Nikola Mirotic (19 points à 8/12 aux tirs) et Brandon Davies (22 points et 8 rebonds) à l’intérieur, les Villeurbannais pouvaient toujours rêver de l’exploit à la pause (35-34) malgré une accumulation de fautes et une palanquée de lancers-offerts aux Catalans.

En seconde période, Mirotic essayait de donner de l’air au Barça avec cinq points consécutifs mais l’attaque rhodanienne se réveillait, elle qui était quelque peu grippée en première mi-temps, avec Norris Cole (21 points 3/4 à trois-points et 4 passes pour 19 d’évaluation) et William Howard (13 points à 3/5 à trois-points et 8 rebonds pour 21 d’évaluation) qui se sont chargés de répondre au Barça pour garantir une fin de match pleine de suspense (54-54).

En s’appuyant sur un Moustapha Fall (13 points, 5 rebonds) encore une fois impeccable dans la peinture et sur une bonne adresse collective (9/18 à trois-points), Villeurbanne a mené ce dernier quart-temps et a mis en péril l’assise défensive du Barça. Norris Cole a été une nouvelle fois très important dans le money-time en enfilant son costume de patron pour sceller la victoire (76-69).

Sarunas Jasikevicius (Coach FC Barcelone) : “C’est une soirée décevante pour nous, car nous n’avons pas joué un bon basket. Il était très important pour nos joueurs de se déconnecter après le calendrier très difficile et nous avons essayé de leur donner du temps libre. Il est temps pour eux de comprendre maintenant qu’ils doivent se remettre dans le bain et jouer le basket que nous sommes capables de jouer. L’ASVEL à fait un bon match et a joué physique, comme nous l’avions prévu. Nous devons comprendre que le trophée de la Copa del Rey est déjà dans le musée. C’est du passé. Nous devons revenir en arrière et donner le meilleur de nous-mêmes, jouer avec beaucoup d’ambition et d’attention vis à vis des détails. Ce soir, nous n’avons pas eu l’ambition que nous avions ces derniers mois. Je suis surpris que notre banc ait été très silencieux. Je pensais qu’après une si longue période sans jouer, les gars seraient excités de jouer et de gagner un match de l’Euroleague, mais ce n’était pas vraiment le cas. Nous devons donner beaucoup de crédit à l’ASVEL, l’une des équipes les plus physiques d’Europe, avec beaucoup de taille dans les positions “trois”, “quatre” et “cinq”, et des joueurs très compétitifs comme David Lighty et Charles Kahudi. Nous devons maintenant essayer de remédier à cette situation. L’Euroleague est très difficile, comme vous le voyez, la différence entre la première et la cinquième ou sixième place ne se fait qu’en quelques matchs. Nous devons comprendre cela et aller de l’avant”.

TJ Parker (Coach ASVEL) : “Ce n’est pas une salle où il est facile de jouer. C’est une grande équipe et vous ne pouvez pas faire d’erreur. Je leur ai dit que nous devions tenir bon, tenir bon, tenir bon, et dans le quatrième quart-temps, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Et c’est exactement ce qui s’est passé. A la mi-temps, nous avons fait du bon travail, nous perdions d’un point, puis nous avons égalisé (à la fin du troisième quart-temps) et après cela, nous avons fait un gros quatrième quart-temps. C’est donc une énorme victoire pour nous. La valeur de cette victoire : je ne pense pas que beaucoup d’équipes puissent dire qu’elles ont battu Barcelone deux fois cette année, et c’est ce que nous avons fait. C’est une chose énorme pour nous, pour notre organisation, pour LDLC ASVEL. Donc, félicitations aux gars. Ils se sont battus tout au long du match et c’est énorme pour l’équipe”.

Norris Cole (ASVEL) : “Nous savions que le match allait être serré, qu’il allait se jouer dans les dernières minutes. C’est mon travail de m’assurer que nous clôturons les matchs de la bonne manière. Notre équipe a fait du bon travail en se battant ensemble, et nous avons obtenu une belle victoire d’équipe. Nous avons exécuté le plan du match. C’est une bonne équipe à trois-points, alors nous avons essayé de limiter leurs trois-points. Et puis, en attaque, nous avons travaillé et nous avons pris notre temps. En défense, nous avons été efficaces au rebond. Chaque fois qu’ils rataient leurs shoots, on essayait de prendre le rebond pour pouvoir jouer une bonne attaque. Je suis tellement content de nos gars. Nous croyons les uns dans les autres et nous jouons vraiment bien en ce moment.”

Photo : Norris Cole, Euroleague

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juillet 2021
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements