Historique, Monaco s’impose à Kazan et remporte l’Eurocup !

Clément Carton
0

Dans une ambiance surchauffée, Monaco remporte l’Eurocup 2021 sur le parquet de l’UNICS Kazan (86-83) ! Déjà vainqueurs à l’aller, les Monégasques ont de nouveau donné leur coeur sur le terrain. Rob Gray (25 points) – MVP des finales -, Marcos Knight (14 points, 12 rebonds) et J.J. O’Brien (16 points) dans le moneytime ont été admirables pour contrer le réveil du MVP de la compétition, Jamar Smith. Le club de la Principauté décroche le premier trophée européen de son histoire.

Le voyage en Russie était périlleux, la bataille acharnée mais que l’issue est fantastique. Après Limoges en 1988, Monaco inscrit son nom au palmarès de la C2. Déguisés en guerriers tout au long de la compétition, les Monégasques ont fait honneur à leur maillot lors du match 2 de la finale devant les 5 000 spectateurs de la Basket-Hall Arena en l’emportant sur le fil contre l’UNICS Kazan (86-83). Grâce à cette victoire héroïque, l’AS Monaco écrit l’une des pages les plus importantes de histoire du basket français et décroche un titre à jamais gravé dans le Rocher.

Derrière à 83 à 81 à 15 secondes du terme, la Roca Team a renversé la tendance dans les derniers instants. C’est l’inattendu J.J. O’Brien (16 points) qui a inscrit le panier du sacre à 10 secondes de la fin à la suite d’une remise en jeu de la touche et d’un tir en crochet dans la raquette auquel s’est ajouté une faute d’Okaro White et un lancer-franc pour reprendre un point d’avance (83-84). De l’autre côté, Jamar Smith – MVP de la compétition -, auteur de 6 points de suite pour recoller à 79-79 quelques instants plus tôt, se précipite et manque la cible à 3-points. Les Russes font faute. Solide, Marcos Knight scelle le sort du match sur la ligne (83-86, 4 secondes à jouer). Jamar Smith remonte alors tout le terrain mais loupe de nouveau le 3-points de l’égalisation. Alea jacta est. Monaco est champion d’Europe !

Photo : AS Monaco
Un mano-a-mano d’une intensité folle !

Le combat a duré 40 minutes avec jamais plus de six points d’avance d’un côté ou de l’autre… Mais les hommes de Zvezdan Mitrovic n’ont jamais paniqué et ont fait preuve d’une sérénité totale tout au long d’une rencontre aussi indécise et intense que la première. Dee Bost avait bien lancé la Roca Team mais John Brown (16 points, 10 rebonds) a très bien répondu pour faire passer Kazan devant à l’issue du premier quart (26-24). Intenable offensivement, c’est Rob Gray qui a pris les devants dans le deuxième acte (17 points à 3/5 à 3-points à la pause), bien épaulé par l’homme à tout faire, Marcos Knight (5 points, 7 rebonds, 4 passes, 1 contre). Sans solution, le coach russe Dimitris Priftis n’est pas parvenu à trouver la formule pour contrer les offensives monégasques, qui passent à +6 juste à trois minutes de la mi-temps. Pratiquement au buzzer, l’ancien de la JL Bourg, Jordan Theodore (15 points, 6 rebonds) a permis aux siens de recoller à la pause (47-48).

A la mi-temps, la bataille du rebond était pour la Roca Team (19 à 17), tout comme l’adresse extérieure (8/14 à 3-points contre 5/14 pour les Russes) et l’agressivité (17 fautes provoquées à 13, sept Russes à 2 fautes). En revanche, Kazan a largement dominé à l’adresse à 2-points (11/18 contre seulement 6/18 pour Monaco). Mais le troisième quart-temps, le plus défensif, fut rude de part et d’autre. Seul un alley-oop entre Jordan Theodore et John Brown a permis aux Russes de passer devant quasiment au buzzer du troisième quart (67-66). Avant le moneytime, le dernier quart fut intense et dominé par Monaco, sous l’impulsion d’un génial Marcos Knight, décidément toujours décisif tout au long des playoffs.

Rob Gray MVP des finales

Rob Gray, désigné MVP de la finale, a de nouveau été le leader offensif de son équipe (25 points à 4/7 à 3-points), bien épaulé par Marcos Knight (14 points, 12 rebonds, 4 passes). La Roca Team a fait jeu égal aux rebonds et n’a perdu que sept ballons, faisant frissonner ses supporters sur la ligne des lancers francs (17/26) mais ne permettant jamais à l’attaque de Kazan d’enflammer le match.

Photo: Rob Gray (Eurocupbasketball)

Six ans seulement après sa remontée dans l’élite française, neuf ans après la Nationale 2 et sans avoir le moindre titre de champion national à son palmarès, l’AS Monaco devient le cinquième club français à remporter un trophée continental, après Limoges, Orthez, Nancy et Nanterre, mais le deuxième en C2 après le CSP de 1988 vainqueur de la Coupe des vainqueurs de Coupe. Tout simplement bravo !

Le boxscore est ici.

Photo : Rob Gray (Eurocup)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

mai 2021
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements