Euroleague : l’Anadolu Efes résiste à l’incroyable come-back du CSKA Moscou et file en finale !

Clément Carton
0

Dans un remake de la finale 2019, l’Anadolu Efes a résisté au retour du CSKA Moscou (89-86) lors de la première demi-finale du Final Four de Cologne. Les Turcs défieront le FC Barcelone ou l’Olimpia Milan en finale. Le MVP de la compétition Vasilije Micic a amplement justifié son statut (25 points, 6 passes) mais est sorti pour 5 fautes dans un money time à couper le souffle.

L’Anadolu Efes avait soif de revanche. Battus par le CSKA Moscou en finale de l’Euroleague en 2019 puis privés de titre à l’arrêt de la saison 2020, les Turcs ont mis à l’amende les tenants du titre russes dans un final au mental (89-86). Le duel entre les deux meilleures attaques de la compétition s’est joué en défense. À ce jeu-là, l’intransigeance des hommes d’Ergin Ataman a fait la différence en début de rencontre.

Fraîchement élu MVP de la compétition, Vasilije Micic se met en action d’entrée avec une élégance rare. Mais c’est bien le Français Rodrigue Beaubois qui place la première accélération avec deux shoots primés dans le corner pour faire l’écart (19-11, 6e). En contrôle, les Turcs sont très adroits derrière l’arc pour démarrer la rencontre (4/4 à 3-points) et le MVP de l’Efes met Lundberg sur les fesses pour prendre déjà 12 points d’avance après 9 minutes (25-13). 

Bis repetita dans le deuxième acte. Micic continue de planter longue distance et surtout, l’Anadolu verrouille la raquette (Sanli et Singleton à 2 contres à la pause). Seuls des exploits individuels maintiennent le CSKA dans le coup, notamment ceux de l’expérimenté Will Clyburn (21 d’évaluation à la pause), qui marque en total déséquilibre quasiment au buzzer. L’adresse des Turcs reste au-dessus à la pause (56 % à 2-points, 58 % à 3-points, 10/11 aux lancers contre 3/13 à 3-points pour les Russes). Résultat : +12 à mi-parcours (49-37).

Les Russes s’offrent un money time XXL !

L’avantage au score s’alourdit dès le retour des vestiaires. Le funambule Vasilije Micic inscrit un 3+1 de génie suivi d’un nouveau crossover deux actions plus tard pour passer à +18. Et même +21 après un hook shot d’anthologie du filou Krunoslav Simon (64-43, 34e), très utile en second couteau. Que d’oublis défensifs pour les Russes… D’autant plus que les hommes de Dimitris Itoudis se font marcher dessus par l’agressivité de Vasilije Micic et Sertac Sanli et ne trouvent pas de solutions offensives dans le troisième acte, hormis Iffe Lundberg (71-55, 30e).

Dépassé en défense, c’est pourtant l’orgueilleux danois (15 points) qui sonne la révolte et les Russes reprennent confiance. Ivan Ukhov inscrit plusieurs shoots difficiles et revoilà Moscou à -9 (75-66, 34e). Les Turcs croient revivre le cauchemar de Madrid en quart de finale. Shane Larkin oublie même le ballon et Daniel Hackett, en fond de ses chaussettes en début de rencontre, termine au lay-up et remet le CKSA dans le match (81-76, 37e). En un-contre-un, Will Clyburn permet aux Russes de revenir à une possession dans le money time (83-80, 38e). Et surtout, Vasilije Micic quitte ses partenaires pour 5 fautes à 3 minutes du terme. Coup dur.

Rodrigue Beaubois et Shane Larkin prennent alors leur responsabilités et inscrivent de précieux points (87-84, 39e). Nikita Kurbanov permet aux Russes de revenir à un point à 60 secondes du buzzer (87-86). Incroyable, le CSKA a même la balle pour passer devant à 30 secondes de la fin après un échec de Shane Larkin à 3-points. Après un cafouillage au rebond, Darrun Hillard prend un shoot rapide et se manque. Shane Larkin a l’occasion de tuer le match en se retrouvant sur la ligne à 8 secondes de la fin. Mais le meneur loupe son premier lancer et il reste une opportunité finale pour Moscou (88-86). Incroyable lors de cette rencontre, Will Clyburn prend ses responsabilités et tente un 3-points… C’est loupé ! Shane Larkin arrache le rebond et retourne sur la ligne à 0,5 seconde du buzzer (89-88). Il en laisse encore un au passage mais le CSKA n’a plus le temps de remonter le terrain… Au bout du suspens, l’Anadolu est en finale !

Micic active le mode MVP

Le Serbe Vasilije Micic est le héros de cette rencontre avec 25 points à 7/15 aux tirs (8/9 aux lancers), 6 passes et 3 rebonds, bien épaulé côté truc par Sertac Sanli (19 points, 8 rebonds) et Rodrigue Beaubois (15 points). Le moscovite Will Clyburn (26 points à 9/9 à 2-points, 7 rebonds) était trop seul pour permettre au CSKA de créer l’exploit. L’Anadolu attend l’autre demi-finale entre Milan et Barcelone (21 h) pour connaître son futur adversaire dimanche soir… et tenter d’enfin inscrire son nom au palmarès de l’Euroleague.

Vasilije Micic (Anadolu Efes) : “J’ai fait une erreur clairement évitable mais je suis très content pour Rodrigue (Beaubois) et Shane (Larkin), qui ont pris leurs responsabilités quand je suis sorti. C’était dur à regarder aussi, mais on a réussi, et il va falloir oublier cette fin de match le plus rapidement possible. Il ne restait plus grand chose dans le réservoir à la fin mais nous sommes restés solidaires, on n’a rien lâché.”

Ergin Ataman (coach Anadolu Efes) : “Nous avons fait les mêmes erreurs qu’en quart de finale dans le 4e quart-temps. Nous avons donné beaucoup trop d’espace à Will Clyburn et nous n’avons pas réussi à le stopper. Mais bon, on sera en finale, c’est l’essentiel.”

Les statistiques de CSKA Moscou – Anadolu Efes

Photo : Vasilije Micic (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juin 2021
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements