Valérie Garnier après la victoire des Bleues face à la Russie : « Focus sur le quart de finale, pas plus »

Clément Carton
0

Après la victoire de l’équipe de France contre la Russie (71-51) synonyme de qualification en quart de finale de l’EuroBasket, les Bleues peuvent souffler et penser à la suite de la compétition, où elles hériteront d’un tableau relativement ouvert. Réactions.

Valérie Garnier, sélectionneuse de l’équipe de France : « C’est toujours difficile pour une équipe de jouer contre la France quand on défend comme ça. On a été intenses en défense mais aussi en attaque où on a provoqué beaucoup de fautes. Le deuxième quart, qu’on gagne 20-4, nous a lancés sur la bonne trajectoire. On a été en difficulté dans le premier quart, mais on a su s’ajuster. On savait l’importance de rester de ce côté-ci du tableau. Nous, on ne se projette pas plus, on va être focus sur le quart de finale. »

Valériane Vukosavljevic, ailière de l’équipe de France : « On a fait les matches qu’il fallait pour finir premières, c’est une première étape de franchie. Il nous reste beaucoup de choses à travailler. On est une des équipes à abattre de la compétition, on est à domicile. On fait vraiment le boulot, on maintient notre rythme, ce sont les autres équipes qui faiblissent un peu. On arrive à maintenir nos cadres sur des temps de jeu réduits et maintenir l’intensité en changeant de cinq. On ne jouera peut-être pas à douze toute la compétition mais quand on en a l’opportunité et qu’on arrive à finir à +20 en finissant à douze, on va s’en servir. Je ne suis pas inquiète sur notre manque d’adresse, les organismes commencent à fatiguer, c’était notre troisième match en quatre jours. Il y a des jours où ça rentrera, d’autres pas, on s’adaptera. »

Sarah Michel, arrière/meneuse de l’équipe de France : « On a réussi à contrôler le rebond dans le deuxième quart-temps et à prendre un peu d’avance. Dans le dernier quart-temps, on déroule complètement. On a surtout relevé le défi physique, c’est le plus important. On voulait avoir le moins de matches à jouer pour rester fraîches physiquement, on sait qu’il y a un voyage en Espagne si on passe le quart donc il faut prendre soin des organismes. Concernant le poste de meneuse que j’ai occupé ce soir, c’était le deal de départ s’il y avait des pépins physiques. Les filles m’aident bien, tout le monde s’entraide pour monter la balle. Mais j’ai dit à Olivia (Epoupa), « j’espère que tu seras là au prochain match quand même » parce que ça nous ferait du bien. »

Alexander Kovalev, sélectionneur de l’équipe de Russie : « On a plutôt bien commencé mais le deuxième quart-temps a permis à la France de faire le break. Après tout, la France était probablement plus agressive que nous. Elles ont été sur la ligne 27 fois contre seulement 4 pour nous. Mais je pense que mon équipe était aussi agressive. »

A Strasbourg,

Photo : FIBA

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

août 2022
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019