JO – France 91, Serbie 75 : Les Bleues sont médaillées de bronze !

Pascal Legendre
0

Cette petite finale décidait si l’été 2021 des Bleues allait être réussi ou non. Il l’est ! Elles ont pris leur revanche avec style sur la finale de l’Eurobasket et vis-à-vis de leur défaite, il y a cinq ans à Rio, au même stade de la compétition, qui avait permis aux Serbes de monter sur le podium. Une médaille d’argent européenne et une médaille de bronze olympique, c’est un sacré doublé ! Deux médailles à Tokyo pour le basket français, aussi. Seuls les Américains font encore mieux.

Dix-sept heures après leur déconvenue face au Japon, les Françaises ont su réagir, faire preuve de caractère. Ce sont elles, volontaires et plus fraîches, qui ont réussi à leur tour à balloter leurs adversaires, qui malgré une réaction en fin de match, sont apparues lessivées, à l’image de Sonja Vasic, la MVP de l’Euro, qui est ressorti du terrain avec un misérable 3/11 aux shoots. Les Serbes ont évité le pire grâce à leur Américaine naturalisée, Yvonne Anderson, auteure de 24 points et 5 rebonds, mais le ressort était cassé.

Dans ce type de circonstance, chaque Française mérite sa part d’éloge, mais quatre d’entre-elles ce matin doivent être mise en exergue : les deux doyennes, Sandrine Gruda pour sa première mi-temps épatante, et Endy Miyem (16 points), toutes les deux déjà présentes à Londres en 2012, Gabby Williams (17 points, 8 rebonds, 4 passes, 26 d’éval), qui a fait son meilleur match en bleu, plein d’envie, et qui a conquis le cœur des fans de son deuxième pays durant cet été, et Marine Fauthoux, qui représente le présent et l’avenir avec en perspective les JO de Paris en 2024. Ajoutons à ce carré d’as, la coach Valérie Garnier, qui a essuyé pas mal de critiques après la finale de l’Euro et l’échec spectaculaire face au Japon, et qui a parfaitement maîtrisé stratégiquement cet ultime rendez-vous.

Les Bleues peuvent savourer, et aussi partir un peu en vacances, car ce qu’elles ont fait en quelques semaines, Stakhanoviste ne l’aurait pas renié !

Photo: Sandrine Gruda (FIBA)

14 points de Sandrine Gruda en 13 minutes

Les filles de Valérie Garnier donnaient trop de liberté aux shooteuses serbes, et le pressing tout-terrain très agressif des championnes d’Europe perturbait sérieusement leur remontée de balle. La différence dans la réussite aux tirs après un quart-temps était significative (35-60%), et voici l’explication au retard de cinq points (14-19), à la 8e minute.

Heureusement, on bénéficiait du meilleur de Sandrine Gruda, qui allait chercher nombre de fautes (14 points, 3/3 aux tirs du champ et 8/8 aux lancers-francs, plus 3 rebonds sur ses 13 premières minutes de jeu). Difficile de demander plus. Les Bleues mettaient davantage d’intensité défensive, Endy Miyem, la métronome plantait 11 points, et Gabby Williams (8 points, 2 passes et 1 interception) était percutante, en s’occupant notamment du cas Sonja Vasic (3 points à a mi-temps). Conséquence : la France retournait le score en sa faveur pour virer en tête à la pause (43-40).

Le poison serbe, c’était la meneuse de Venise, Yvonne Anderson, qui profitait de ses talents de soliste, de sa puissance, pour mettre la misère à ses rivales, et totaliser 14 points en 13 minutes. Là encore, l’absence de Olivia Epoupa était regrettée…

Photo: Marine Fauthoux

Une séquence magistrale de Marine Fauthoux

Marine Fauthoux va faire un troisième quart-temps somptueux, mémorable, de guerrière. Des deux côtés du terrain. Neuf points durant la période. Un trois-points, un flotteur, un panier sous le cercle avec effet dans la balle avec le concours du plexis, elle a su varier les plaisirs… Ce qui l’a arrêté ? Un coup au visage, qui l’a obligé à aller se faire soigner sur le banc.

67-56 (30e).  A cause d’un été à rallonge, les joueuses de Marina Maljkovic paraissaient bien lasses et leurs cernes vont encore se creuser dans le dernier quart-temps. Ce airball de Ana Dabovic en était le témoignage. Les Bleues faisaient parfaitement circuler le ballon pour trouver une shooteuse bien placée en bout de chaîne. L’écart est ainsi monté jusqu’à +19 (78-69) à 4 minutes de la fin.

Marina Maljkovic va alors demander un temps-mort pour intensifier le pressing, pour abattre sa dernière carte. Deux and one de Sonja Vasic vont faire sonner l’alerte dans la tête des Françaises. 78-71 à 3’38. Les Serbes ne parviendront pas à se rapprocher davantage. Les Françaises sauront manger le chrono. Deux trois-points de Marine Johannes -qui n’avait pas mis un panier auparavant- et un autre de Gabby Williams… avec la planche, vont définitivement sceller leur succès.

La boxscore est ICI.

Photo: Gabby Williams

Photos: FIBA

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

septembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019