Guide Betclic Élite 2021-22 : Le CSP Limoges intrigue

Au terme d’une saison bien en deça des attentes de la direction et du public, le CSP Limoges a fait le ménage dans le staff et l’effectif de l’équipe. Mais la nouvelle orientation pose plus de questions qu’elle n’amène de réponses. La stabilité semble toujours un mot inconnu en Haute-Vienne…

Comme chaque saison, Basket Europe offre à ses abonnés la présentation de chaque équipe de Betclic Élite. Pour profiter de l’intégralité de ce contenu et bien d’autres, vous pouvez vous abonner ici.

C’était presqu’un miracle, mais cela n’a pas duré : Mehdy Mary a été le premier entraîneur du CSP à pouvoir accomplir une saison complète depuis belle lurette. Mais celui qui était arrivé au poste de contrôle de l’équipe fin 2019, suite à l’échec d’Alfred Julbe, qui avait redressé le club et s’était vu proposer un contrat portant jusque 2022 s’est vu signifier au terme de la dernière saison qu’il ne serait plus entraîneur principal du CSP pour la saison à venir.

La raison de cette éviction tient à la fois à un jeu qui n’a pas enthousiasmé l’exigeant public limougeaud et à un classement moyen (9e) et un bilan tout juste équilibré : 17 victoires pour autant de défaites, deuxième saison consécutive sans playoffs…

En outre, le supporter comme l’observateur neutre ont eu de quoi être déboussolé par le jeu limougeaud, l’examen des statistiques montrant des contrastes assez étonnants. 16e attaque du championnat (76,0 points marqués), le CSP 2020-21 était aussi la 5e défense (78,4 pts encaissés). L’équipe était celle qui prenait (à égalité avec une autre) le moins de tirs par match, 57,0. Mais elle était celle qui en prenait le plus à trois-points, 26,3 ! Et si elle était productive de loin (39,5 % de réussite à trois-points, 4e meilleure équipe), elle ne l’était pas du tout de près, avec ses 46,2 % aux tirs, 16e de Jeep Élite. Continuons dans les contrastes saisissants : avec 20,0 passes par match, l’équipe était la 2e meilleure du championnat dans ce domaine. Mais elle était la plus mauvaise aux rebonds (30,4) et aux interceptions (5,8), étant également 17e au nombre de lancers francs tentés (16,9 par match), signe d’un certain manque d’agressivité. Une lacune qui se retrouvait aussi en défense, où le CSP laissait ses adversaires tirer à 49,5 % (2e plus mauvaise moyenne) et ne provoquait que 12,8 balles perdues à ses opposants (plus mauvaise moyenne).

Demonte Harper
Un recrutement étrange

Tout cela a évidemment poussé la direction du club, et principalement son responsable sportif, Crawford Palmer, à prendre une nouvelle orientation afin d’améliorer le rendement de l’équipe. Exit donc Mehdy Mary et place à Massimo Cancellieri, entraîneur italien qui, outre un look peu banal, se distingue par ses années d’assistant à Milan et son dernier job, coach principal à Ravenne, en D2 italienne. Côté joueurs, Limoges semble également avoir fait le pari de la D2, faisant revenir Thimotée Bazille de son prêt à Saint-Quentin en Pro B et, plus surprenant, en allant chercher l’intérieur Horace Spencer en deuxième divison turque. Mais si ces choix étonnent, que dire de la signature de Demonte Harper, joueur au CV replet (Zenit Saint-Petersbourg, Gran Canaria…) mais n’ayant pas joué de la dernière saison ? Globalement, seul le recrutement de Gerry Blakes, auteur d’une bonne saison à Cholet, paraît ne pas représenter un pari. Cependant, il vient d’être arrêté pour un problème au genou nécessitant une intervention chirurgicale, d’où une indisponibilité d’au moins 6 semaines. Un pigiste, CJ Massinburg, a été signé pour le suppléer le temps qu’il se rétablisse.

Par ailleurs, toujours à la recherche de joueurs pour compléter son effectif à l’heure où ces lignes sont écrites, le CSP a mis à l’essai l’ailier Chalonnais Assane Ndoye et le meneur slovène Matic Rebec, passé fugacement par Rouen (Pro B) en début de saison passée. Le Slovène a depuis été libéré alors qu’Assane Ndoye était signé pour la saison, juste au moment où il s’est blessé au pied – out pour deux mois ! L’Estonien Siim-Sander Vene a été embauché comme pigiste médical. Par ailleurs, le CSP a recruté un nouvel ailier-fort, venu de D2 italienne, le dénommé Kruize Pinkins. Un pari supplémentaire, semble-t-il…

Des objectifs difficiles à cerner

Avec cet effectif incomplet et qui, pour le moment, ne donne pas toutes les garanties, il semble peu évident de déterminer si Limoges peut être un candidat aux playoffs ou s’il va devoir lutter pour son maintien, rien ne laissant supposer qu’il puisse viser plus haut.

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

3 Responses
    1. Bruno Ferret

      Bonjour,

      Effectivement, il y a eu une boulette de ma part, il ne s’agit que de la deuxième saison sans playoffs. C’est corrigé.
      Merci de votre message.

      Très cordialement
      La rédaction

  1. MABILLE

    Un club brouillon, sans vrai patron, qui a commencé depuis deux ans une lente descente aux enfers, mais aprés tout, une grande majorité l’a voulu, donc tout va bien !

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

octobre 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019